Algérie : le prix du pétrole au plus bas à cause de la montée du Covid-19

Algérie – Les prix du pétrole ont poursuivi leur chute depuis deux mois en raison de la recrudescence des chiffres liés à la Covid-19. On vous apporte plus d’éléments à ce propos, ce 27 novembre 2021.

On parle aujourd’hui en Algérie de l’effondrement du prix du pétrole qui se poursuit résultant de la montée de la Covid. C’est ce qui a été rapporté des échanges de ce vendredi. Par conséquent, on affiche un prix sans précédent. Cela pour la première fois depuis le 30 septembre dernier. Traduisant ainsi les répercussions de la propagation de la Covid-19.

Mais également les craintes vis-à-vis d’une nouvelle souche mutée émergent en Afrique du Sud. Dans ce sens, selon des médias internationaux, le prix du baril de Brent est tombé en dessous du niveau de 77 dollars. Plus exactement, à 14 h 29 heure de Moscou.

De ce fait, les contrats à terme sur le brut mondial ont chuté de 5,87 %. Ce qui équivaut à 76,17 dollars le baril. Pendant ce temps, les contrats à terme sur le brut américain, le West Texas Intermediate (WTI) ont baissé de 6,77 %, c’est-à-dire à 73,08 dollars le baril, rapporte Echorouk.

Cours du pétrole : au plus haut niveau depuis des années

C’était à la mi-octobre 2021. Les prix du pétrole ont en effet atteint leurs plus hauts niveaux depuis des années. Cela avec la montée de la demande après la stabilisation de la pandémie de la Covid-19. Explicitement, les contrats à terme sur le Brent ont augmenté à 85,73 dollars le baril. Un chiffre enregistré comme étant le plus élevé depuis octobre 2018.

Du côté des contrats à terme sur le brut West Texas Intermediate (WTI), l’augmentation est arrivé à 83,40 dollars le baril. Ce dernier s’inscrit comme le prix le plus élevé depuis octobre 2014. En se fiant à l’analyse de la banque ANZ, la levée des restrictions à travers le monde contribuera probablement à la reprise de la consommation de carburant.

C’est selon ce qu’ils ont déclaré ce lundi. Ainsi ils ajoutent que la nouvelle liée à l’ouverture des frontières des États-Unis a soutenu le marché du carburéacteur. D’ailleurs la décision d’ouvrir aux voyageurs étrangers vaccinés a suivi en Australie et dans toute l’Asie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes