15.9 C
Alger
15.9 C
Alger
vendredi, 19 avril 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureSociétéAlgérie : le prix des pâtes connaît une baisse de 50 %...

Algérie : le prix des pâtes connaît une baisse de 50 % sur le marché du gros

Publié le

- Publicité -

Algérie – Enfin une bonne nouvelle pour le consommateur algérien ! On vous dit tout sur la réduction des prix des pâtes au niveau des grossistes en Algérie, ce 09 février 2022.

Contrairement à la flambée des prix qui touche plusieurs produits alimentaires en Algérie, le prix des pâtes témoigne d’une baisse notable sur les marchés de gros. En atteignant jusqu’à 50 % de moins que ce qu’on affichait dernièrement, les citoyens algériens sont ravis. Du moins, tout en guettant la baisse du reste des denrées alimentaires.

Ayant été considérable, l’impact de la baisse sur les vendeurs du marché de gros et de détail qui détiennent un stock important de marques dont le prix a chuté menace d’énormes pertes financières. Néanmoins, du côté des citoyens qui voient leur pouvoir d’achat diminuer de jour en jour, la surprise de la baisse des prix est de taille. C’est à l’image des macaronis, les spaghettis, le couscous et autres.

- Publicité -

D’ailleurs, un tel phénomène se raréfie en Algérie. Sachant que tout produit qui augmente dans notre pays rêve de sa baisse. Et ce, même si ses prix ont baissé sur le marché mondial. Dans cette optique, les détaillants ont confirmé au même média l’exactitude de l’information qui circule. Toutefois, il est vrai que seulement certaines marques ont baissé. Ce qui a poussé ainsi les commerçants à proposer que les marques dont les prix n’ont pas diminué. Cela, afin d’éviter le déficit.

Baisse du prix des pâtes : voici la raison évoquée

D’après ce que rapporte le quotidien arabophone, il a été observé dans quelques commerces que le prix de certains types de pâtes est passé de 170 DA à 90 DA. Quant au prix des spaghettis, il a baissé de 100 dinars à 50 dinars. Face à ces nouveaux prix, des commerçants se sont exprimés sur la raison principale. Selon eux, cela pourrait être à cause de la suppression de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) dans les factures d’achat des pâtes.

Par conséquent, l’absence de TVA s’est répercutée positivement sur leurs prix dans les usines productrices. Toutefois, beaucoup de citoyens espèrent encore l’effondrement des prix d’autres produits alimentaires de large consommation. Notamment les légumineuses et l’huile de table. À ce propos, le responsable de l’Association nationale des commerçants et artisans (ANCA), Tahar Boulenouar, a affirmé qu’à l’approche du mois de Ramadan, les usines se retrouvent obligées d’accélérer le rythme de leur production. Ce qui fera baisser leurs prix au fil du temps.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -