Algérie : les prix des fruits, légumes et viandes en chute libre

Algérie – Les marchés ont enregistré une baisse remarquable des prix des fruits et légumes, ainsi que ceux des viandes, adoptés par la majorité des commerçants en Algérie. Dzair Daily relate pour vous tous les détails, dans la suite de son édition du samedi 14 mai 2022.

En effet, le citoyen algérien a fait face à une flambée des prix des produits de large consommation. Particulièrement, durant la période du mois de ramadan. Une période traditionnellement marquée par la hausse des prix. Cependant, les marchés ont récemment enregistré une baisse notable quant aux prix des fruits et légumes, ainsi que les viandes en Algérie.

Effectivement, vous l’avez certainement pu le remarquer, les prix pratiqués par la majorité des commerçants algériens ont remarquablement baissé. Une bouffée d’air de délivrance pour les consommateurs qui ont assisté ces derniers temps à une crise sociale inédite. Comparativement aux prix affichés il y a quelques semaines de cela, le coût des fruits, légumes et viandes a chuté, rapporte Echorouk

Une virée du quotidien arabophone effectuée par ledit média sur différents marchés du pays a été suffisante pour constater un réel changement positif. Et ce, quant aux prix affichés. Une situation qui combine entre la protection du pouvoir d’achat du consommateur et la capacité productive de l’agriculteur.

Algérie : baisse des prix des produits alimentaires pour cette raison

Par ailleurs, l’Association de protection des consommateurs (APOCE), ainsi que d’autres organismes du secteur du commerce et de l’agriculture, se sont rejointes sur le même avis. Cela pour dire que les prix des fruits, légumes et viandes ont bel et bien connu une baisse. De ce fait, pour la première fois, depuis de longues semaines, les rayons des supermarchés ont été approvisionnés par une quantité abondante de produits alimentaires.

À l’image du lait et de l’huile qui ont connu une crise ; une large liste de produits de consommation ont regagné leur place au niveau des étagères des espaces commerciaux. Pour cause, la mise en place d’un comité pour le contrôle et le suivi du marché ainsi que les tarifs appliqués par les commerçants. Cela, avec l’intervention du Premier ministre, indique Ennahar TV

En ce qui concerne les prix affichés, président de l’Association nationale des commerçants et artisans (ANCA), Hadj Tahar Boulenouar, a précisé que la baisse des prix a été estimée de 40 %. Ainsi, le prix de la pomme de terre varie entre 80 et 60 DA. Tandis que les oignons se positionnent à 70 DA.

Les fruits, quant à eux, ont aussi connu une baisse des prix. Pour les abricots, ils sont passés de 350,400 DA à 220,230 DA. La pastèque est cédée à 70 DA/kg, alors qu’elle se vendait à 90,100 DA. D’autres produits ont connu une baisse de leur prix, la viande par exemple. Le prix du poulet a donc baissé de 380,400 DA à 280 DA/kg. Soit un écart de 120 DA/kg.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici