AccueilActualitéAlgérieAlgérie : les prix du fer pourraient baisser pour cette raison

Algérie : les prix du fer pourraient baisser pour cette raison

Algérie – Suite aux dernières déclarations du président du Conseil d’administration du Qatar Steel international (QSI), le prix du fer pourrait baisser en Algérie. Vous êtes curieux de connaître les raisons ? Restez branchés ! Dzair Daily rapporte pour vous l’ensemble des détails dans cette édition du mercredi 2 novembre 2022. 

En effet, il y a bien une possibilité pour une éventuelle baisse des prix du fer en Algérie. Et ce, après les déclarations du président du Conseil d’administration de la société Qatar Steel international. Si vous voulez connaître les raisons et les détails, nous vous invitons à lire l’intégralité de notre article d’aujourd’hui.

Il convient de noter que l’entreprise susmentionnée est spécialisée dans l’industrie sidérurgique. Celle-ci a effectué un partenariat avec l’Algérie en décembre 2013. Il s’agit de la société Algerian Qatari Steel (AQS). Par ailleurs, le président du Conseil d’administration de l’entreprise a apporté du nouveau à cet égard. 

Effectivement, ce dernier a précisé que ladite société est considérée comme étant un témoin ainsi qu’une preuve des profondes relations entre les deux pays. Tout en soulignant la volonté de ces derniers à développer et à améliorer cette entreprise vers des horizons plus larges. Il s’agit là de ce que rapporte Dz News dans son quotidien arabophone. 

Algerian Qatari Steel : voici plus de détails sur cette entreprise

Selon le même responsable, ce projet combine la vision nationale du Qatar 2030 pour diversifier les sources de revenus et d’investissement. En plus de la perception du développement de l’Algérie dans la réalisation de l’autosuffisance et l’exportation vers les marchés mondiaux

Il faut savoir que cette compagnie produit environ 2 millions de tonnes annuellement de produits sidérurgiques dans sa première phase. Sa production atteindra, de ce fait, 4 millions de tonnes par an après l’achèvement de sa deuxième phase, précise le même interlocuteur. 

Cette quantité de production pourrait influencer à la baisse le prix du fer en Algérie. Ledit dirigeant a également souligné que l’usine compte actuellement plus de 2.400 employés. Le nombre total d’employés pourra ainsi atteindre les 4.000 après l’achèvement des deux phases.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes