Algérie : le prix du baril de pétrole va atteindre 100 dollars ? Hakkar livre son analyse

Algérie – Le prix du baril de pétrole pourrait bien atteindre les 100 dollars, selon l’estimation d’un expert. Découvrez les détails de cette information, ce 04 janvier 2022.

Au milieu des dédales du coronavirus, le marché du pétrole tente difficilement toujours de s’affirmer. Notamment avec l’arrivée variant Omicron qui sème l’inquiétude. Pour ce qui est du prix du baril du pétrole, le PDG de Sonatrach en Algérie, Toufik Hakkar, a communiqué des prévisions positives.

Du point de vue du président-directeur général de Sonatrach, Toufik Hakkar le prix du baril de l’or noir est proche de la barre de 100 dollars (USD). C’est une prédiction que le responsable de l’entreprise pétrolière et gazière algérienne évoque à moyen terme. De ce fait, d’après lui, on parviendrait à un tel prix à la suite du faible niveau des investissements en exploration-production et raffinage.

Ainsi, le recul des investissements entraînerait une pression sur l’offre du baril de pétrole à moyen terme. Une telle conjoncture aurait donc un impact positif sur les cours de cet hydrocarbure. Ce qui l’aidera à dépasser les 100 dollars américain le baril. C’est ce que Hakkar explique dans une déclaration à AL 24 News.

Marché pétrolier et gazier : à quoi devons nous attendre ?

Toujours pas écartée du chemin, la crise sanitaire de la Covid-19 demeure un facteur dominant et décisif dans le domaine pétrolier et gazier. D’ailleurs, Hakkar a mis en avant le rôle du retour des investissements en cas de reprise de l’économie. Par conséquent, les prévisions suscités pourraient témoigner d’un repli des prix.

D’autre part, l’homme à la tête de la plus importante entreprise d’Algérie est revenu sur l’origine de la hausse enregistrée ces derniers mois. Cela, par rapport au marché gazier. En clair, l’augmentation est relative à la politique énergétique de ces pays consommateurs de cette substance.

Pour en dire plus, l’augmentation de la demande survient à la suite d’une politique ciblant la transition énergétique. En d’autres termes vers l’adoption des énergies renouvelables. Toutefois, cette initiative est incertaine donc les investisseurs ne sont pas prêts à financer une telle stratégie sans objectifs précis à long terme.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes