Algérie : le prix de la baguette de pain à 15 dinars ?

Algérie – L’Union générale des Commerçants et Artisans algériens (UGCAA) s’exprime par rapport au prix de la baguette de pain en Algérie. Retrouvez plus de détails dans cet article du 8 mars 2022.

Des rumeurs circulent encore indiquant l’augmentation du prix du pain en Algérie à 15 dinars la baguette. Et ce, à compter du jeudi 10 mars 2022. À cet effet, l’Union générale des Commerçants et Artisans algériens (UGCAA) s’est exprimée pour apporter des précisions à ce sujet.

En effet, l’Union générale a rassuré les citoyens algériens, précise Echorouk. Dans le détail, l’UGCAA a affirmé que le pain demeure toujours subventionné. En sus, le prix de la baguette de pain est réglementé. De ce fait, les autorités compétentes sont bien les seules à pouvoir intervenir pour augmenter le prix de ce produit à large consommation.

Dans le même contexte, l’UGCAA se dit stupéfaite et étonnée à l’égard des déclarations diffusées sur les réseaux sociaux et certains médias. Celles-ci indiquent la vente de la baguette à 15 dinars à partir du 10 mars courant. Il s’agit de ce qu’a révélé le président de la Fédération nationale des boulangers (FNB), Youcef Kalfat.

Prix du pain en Algérie : l’UGCAA nie toute augmentation du prix de la baguette

Suite aux proclamations de Youcef Kalafat, l’Union générale a désavoué cette décision. De plus, cette dernière a signalé que ce fait n’est autre qu’un acte irresponsable. Ainsi, la tutelle a affirmé qu’elle prendra des mesures adéquates applicables, légales et administratives, à l’encontre de cet acte irrégulier.

D’autre part, l’Union a également rassuré l’ensemble des boulangers au niveau national. Cela, en soulignant que le dossier qui traite le pain et leurs revendications est étudié par les hautes autorités de l’État. De même, l’UGCAA a fait savoir que les autorités concernées mèneront une série de réunions. Et ce, dans le but de résoudre l’intégralité des problèmes.

En outre, l’UGCAA a dévoilé qu’une réunion de coordination se tiendra auprès du ministère du Commerce, dans les jours à venir. Celle-ci aura comme objet l’étude des modalités de mise en œuvre de la décision du président de la République. Cela concerne notamment la limitation des taxes des boulangers à la marge bénéficiaire uniquement.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes