Algérie : les prières collectives dans les mosquées suspendues dans ces wilayas

Algérie – Le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs a annoncé que les prières collectives dans les mosquées sont suspendues jusqu’à nouvel ordre dans certaines wilayas. Plus de détails, ci-dessous. 

En effet, le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs a rendu public par le biais d’un communiqué ce lundi que les prières collectives dans les mosquées sont désormais suspendues dans certaines wilayas en Algérie. C’est suite aux récentes instructions émises du gouvernement qui a décrété un retour au confinement sanitaire. Celui-ci concerne 35 wilayas du pays. Le média arabophone Ennahar a repéré l’information que nous reprenons pour vous dans cette édition du 27 juillet. 

Ainsi, les prières collectives dans les mosquées n’auront plus lieu. Notamment dans les villes concernées par les horaires du confinement. C’est en adoptant la formule (Essalat Fi Bouyoutikom) deux fois à la fin de l’appel à la prière. Une formule employer précédemment lors du confinement de l’année dernière (2020). Afin d’éviter les rassemblements dans les mosquées. 

En outre, on mentionne dans le même rapport, que l’enseignement coranique dans les différents espaces et annexes du Centre culturel islamique et de même suspendue. Toujours dans les wilayas concernées du confinement partiel à domicile de 20 h 00 jusqu’à 6 h 00 du lendemain.  

Les wilayas concernées par cette nouvelle mesure 

Pour ce qui est des wilayas dont il est question on cite notamment : Adrar, Laghouat, Oum El Bouaghi, Batna, Bejaïa, Biskra, Béchar, Blida, Bouira. Aussi, Tébessa, Tlemcen, Tizi-Ouzou, Alger, Jijel, Sétif, Sidi Bel Abbès, Guelma. On a également, Constantine, Mostaganem, M’Sila, Mascara, Ouargla, Oran, El Bayadh, Boumerdes. Tindouf, Tissemsilt, El Oued, Khenchela, Souk Ahras. Enfin, Tipaza, Naâma, Ain Temouchent, Relizane et Ouled Djellal.

Le ministère note également dans le communiqué qu’il est nécessaire de maintenir les mosquées fermées durant ces horaires de confinement. Il appelle par ailleurs, à la stricte application de cette décision. C’est en chargeant des inspecteurs afin de suivre la mise en œuvre de ces mesures. 

Il convient de rappeler que cette décision intervient suite à la mise en vigueur du confinement sanitaire émanant du pouvoir publique. C’est en raison de la dégradation de la situation épidémiologique dans le pays. Afin de lutter contre la propagation du virus, les autorités ont durci les mesures de prévention. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes