L’Algérie prévoit un déficit budgétaire de 1976.9 milliards en 2020

Algérie – Selon les prévisions de la LFC 2020, le déficit budgétaire de l’Algérie devrait atteindre les 1.976,9 milliards de dinars, a annoncé le ministre des Finances.

Le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, a présenté ce lundi 18 mai le projet de loi de finances complémentaire (PLFC); pour l’exercice 2020 devant la commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN), annonce la Radio Nationale.

À cet effet, Raouya a fait savoir que les événements qui ont caractérisé les premiers mois de l’année en cours étaient « exceptionnels et inédits ». Ils ont imposé la mobilisation de ressources financières importantes pour contourner la crise économique et sanitaire. Cela a entraîné, poursuit-il, une réduction significative des ressources budgétaires par rapport à ce qui était spécifié dans la Loi de Finances initiale (LF 2020).

Les chiffres de a LFC 2020 en bref

Ainsi, le Projet de la Loi de Finances Complémentaire 2020 prévoit la baisse des dépenses budgétaires à 7.372,7 milliards de dinars contre 7.823,1 milliards de dinars dans la Loi de finances (LF) initiale, a indiqué Raouya. Le déficit budgétaire, quant à lui, devrait atteindre 1.976,9 milliards de dinars (Mds DA), soit 10.4% du PIB; contre 1.533,4 milliards de dinars (Mds DA) prévu dans la Loi de Finances initiale, qui représentait 7.2% du PIB.

Le projet de Loi de finances complémentaire (P-LFC 2020); a revu le prix de référence du baril de pétrole à la baisse de 50 à 30 dollars; tandis que le prix du marché est passé de 60 à 35 dollars dans le PLFC 2020; indique le quotidien algérien El Bilad.

Le texte prévoit également une baisse des exportations des hydrocarbures à 17.7 milliards de dollars à la fin de l’année en cours; alors qu’elles étaient estimées à 33.5 milliards de dollars dans la Loi de Finances 2020. La croissance économique, pour sa part, diminuerait de 2.63% contre 1.80% prévus initialement.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes