24.9 C
Alger
24.9 C
Alger
jeudi, 18 juillet 2024
- Publicité -
AccueilFootAlgérie : le président de la JS Kabylie, Yazid Iarichène, sous contrôle...

Algérie : le président de la JS Kabylie, Yazid Iarichène, sous contrôle judiciaire

Publié le

- Publicité -

Algérie : Le nouveau président de la JS Kabylie, Yazid Iarichène, a été placé sous contrôle judiciaire, hier, par le juge d’instruction près le tribunal de Bir Mourad Rais. Tous les détails dans cette édition du mercredi 27 octobre 2021.

En effet, celui qui a récemment été désigné à la tête du club phare de la Kabylie, Yazid Iarichène, est à présent placé sous contrôle judiciaire, ainsi que l’agent Nassim Saadaoui et le joueur Chemseddine Harrag, par le juge d’instruction près le tribunal de Bir Mourad Rais en Algérie. C’est du moins ce qu’a rapporté La Patrie News, hier.

Au fait, le procès serait prévu pour l’audience du 23 novembre prochain. Le président et les deux hommes qui l’accompagnaient lors du dernier incident seront écoutés ce jour-là. Après un long feuilleton avec la justice. Celui-ci pour chasser la direction de Cherif Mellal, Iarichène revient encore une fois vers les tribunaux.

- Publicité -

Dans le détail, les trois membres de la JSK sont accusés pour outrage à un agent des forces de l’ordre durant ses fonctions et refus d’obtempérer. Mais aussi, violation et non-respect du couvre feu mis en place par les autorités compétentes. Celui pour lutter contre la crise sanitaire.

Algérie : le président de la JS Kabylie, Yazid Iarichène, placé en garde-à-vue pour 24 heures

Pour rappel, le nouveau patron de la Jeunesse Sportive de Kabylie, a récemment été arrêté. Ça s’est passé durant la nuit du 19 au 20 octobre derniers. Au fait, il était auteur d’une bagarre. Mais aussi, d’une agression contre un agent de police. Les faits se sont déroulés au barrage de Sidi Yahia vers les coups de 2h du matin. Cela, après que le policier en question ait déposé plainte.

Au fait, Yazid Iarichène serait devenu agressif après que l’agent leur a demandé un justificatif de circulation après les heures du couvre feu. Par la suite, il a été placé en garde-à-vue pour 24 heures avant de comparaître devant le procureur de la République, le 21 octobre dernier.

- Publicité -

Au final, il serait placé sous contrôle judiciaire avec Nassim Saadaoui et Chemseddine Harrag. Et ce, en attendant le procès qui est programmé pour le 23 novembre prochain. Cela dit, l’image du nouveau président sera certainement ternie aux yeux des supporters. Ceux qui portent dans leurs cœurs ce club mythique, après une telle affaire.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -