7.9 C
Alger
7.9 C
Alger
vendredi, 1 mars 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieAlgérie : la Présidence dénonce un geste "flatteur" à l'égard de Tebboune

Algérie : la Présidence dénonce un geste “flatteur” à l’égard de Tebboune

Publié le

- Publicité -

Algérie – À travers un communiqué, la Présidence de la République a dénoncé la mise à l’honneur de Abdelmadjid Tebboune par des responsables de l’université de Batna. On vous relate les détails dans la suite de ce passage.

En effet, des responsables de l’établissement universitaire de Batna 1 ont décidé d’honorer à leur manière le chef d’État. Cependant, leur acte n’a pas vraiment plu à la Présidence de la République en Algérie qui a dénoncé ce geste flatteur à l’égard de Abdelmadjid Tebboune. Cela, à travers un communiqué rendu public sur la Toile. Dzair Daily apporte pour vous plus de détails, dans la suite de cette édition du lundi 13 février 2023.

Fondée à la fin des années 70, l’université Hadj Lakhdar a été le lieu d’une cérémonie. Organisée par les responsables dudit établissement, celle-ci est censée être en l’honneur du président de l’Algérie. En outre, les organisateurs ont mis en avant le portrait du locataire du palais d’El Mouradia dans un cadre. Les images de l’événement ont d’ailleurs envahi le Web, causant une controverse.

- Publicité -

À la suite de cela, la direction générale de la Communication de la Présidence s’est manifestée. À travers un communiqué, elle a désapprouvé fermement ladite initiative qu’elle qualifie comme étant « personnelle et isolée ». Et qui « fait rappeler aux Algériens une période déshonorante ». Il s’agit, de toute manière, de ce que rapporte le média arabophone El Khabar dans son récent numéro.

Le communiqué de la direction générale de la Communication : davantage de détails

En le décrivant comme un « mauvais comportement », l’organisme gouvernemental a indiqué que le geste des responsables de l’université de Batna « ne représente pas la manière de réflexion du président de la République. Ni les traditions qu’il s’engage à consolider dans le cadre de la nouvelle Algérie ».

Par le biais du même document, la direction générale de la Communication a tenu à rappeler la revendication de Abdelmadjid Tebboune de retirer le titre « son excellence » et tout acte de « flatterie » à son égard. Il est question toujours de ce dont nous informe la même source médiatique.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -