11.9 C
Alger
11.9 C
Alger
vendredi, 12 avril 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieAlgérie : Des préparatifs « risqués » pour un Ramadan sous Coronavirus

Algérie : Des préparatifs « risqués » pour un Ramadan sous Coronavirus

Publié le

- Publicité -

Algérie – Pandémie du Coronavirus, confinement sanitaire obligatoire et Ramadan aux portes. Les consommateurs Algériens se précipitent vers l’acquisition du ravitaillement nécessaire pour le mois sacré; violant par l’occasion les mesures de prévention instaurées par les autorités sanitaires.

Le mois sacré de Ramadan 2020 approche à grands pas. Dans ce contexte sanitaire sans précédent; de nombreux Algériens ont adopté un comportement excessif et précipité en se ruant vers les marchés et les grandes surfaces de produits alimentaires; afin de faire leur approvisionnement à quelques jours du mois sacré. Les consommateurs ont cependant, violé par cette démarche; toutes les mesures de prévention recommandées par le ministère de la Santé face eu risque du Coronavirus.

En effet, les Algériens passeront cette année un Ramadan inédit. La contagion du Coronavirus représente un risque très élevée dans les lieux à forte affluence populaire. Bien que les mosquées ne seront pas ré-ouvertes en ce mois sacré en cette année 2020; contenir la masse de consommateurs dans les marchés de gros; de proximité ainsi que dans les grandes surfaces, est quasi-impossible. Des lieux où les risques de contamination sont majeurs.

- Publicité -

Notons que cette forte affluence est observée intensément dans les grandes villes; celles où la circulation à partir de 15 heures est interdite. Ces villes sont témoins du phénomène de surpeuplement des voitures et du flux humain sur les marchés de fruits et légumes ainsi que les grands espaces commerciaux. Selon le média arabophone Echorouk; la fin de la semaine dernière a été marqué par une foule et un encombrement de consommateurs dans différentes villes du pays.

D’autre part, et se basant des témoignages de consommateurs recueillis par le quotidien national El Watan; certains ont affirmé que par mesures de préventions et par peur d’être contaminés par le Coronavirus; ils ont opté pour l’achat d’approvisionnement du mois de Ramadan à l’avance; voire en ce début de mois d’avril « du moins ceux indispensables »; évitant ainsi les bousculades en ce temps de danger sanitaire. 

L’attitude de ces citoyens est adoptée par bon nombre d’autres; et ce afin d’éviter les bousculades, mais aussi la hausse des prix; à laquelle profitent les commerçants. Cependant, afin de limiter encore plus les risques, certains ont fait le choix de s’orienter vers l’achat en ligne; qui n’est malheureusement pas assez étalé sur tout le territoire national.

- Publicité -

La Fédération des commerçants rassure les citoyens

Pour sa part, le président de la Fédération nationale des commerçants de gros des produits agroalimentaires; et membre de l’Union générale des commerçants et artisans Algériens (UGCAA); Saïd Guebli a déclaré que le comportement acharné et précipité des consommateurs Algériens contribue grandement à la hausse des prix des produits alimentaires; avant même le début du mois de Ramadan. 

Le responsable a réitéré la nécessité de prendre en compte les mesures de distanciation dans les espaces commerciaux à grande affluence car cela; a-t-il confié, augmente le risque de propagation du Covid-19. Il a également lancé un appel aux médias et à la télévision publique; afin de sensibiliser les commerçants à commencer par interdire l’accès simultané à plus de deux personnes à la fois.

De son côté, Hacène Menouar, président de l’Association nationale de protection du consommateur El Aman; salue l’appel de Guebli et le soutient en indiquant que les experts scientifiques et politiques; et particulièrement les hommes de religion doivent communiquer intensivement à ce sujet; afin de préparer les citoyens Algériens à ce mois béni, néanmoins unique en son genre

Selon lui la fermeture des mosquées restera une mesure de prévention qui sera, certes, mal accueillie par les populations; mais qui reste un sacrifice en soi afin d’enrayer la dissémination de l’épidémie. L’intervenant a attesté avoir proposé aux pouvoirs publics d’autoriser les commerçants à assurer une permanence de service en ouvrant à 7 heures du matin.

Par ailleurs, et d’après le journal El Watan; le secrétaire général du ministère du Commerce, Karim Gueche; a confirmé la disponibilité et l’abondance des denrées alimentaires; tout en assurant la stabilité des prix durant Ramadan. Il a annoncé au passage qu’une quantité de 110.000 quintaux de semoule est injectée sur le marché; atténuant ainsi la pression sur cette denrée très prisée par les Algériens.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -