L’Algérie prend des mesures profitables aux agriculteurs

Algérie – Mohamed Lamini révèle que des mesures avantageuses sont prises pour l’accompagnement des agriculteurs algériens. Dzair Daily vous donne des informations détaillées à ce sujet, dans son édition du 31 mai 2022. 

En effet, l’Inspecteur général du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Lamini, a affirmé que les agriculteurs en Algérie profiteront désormais de deux mesures d’accompagnement qui leur sont bénéfiques. Celles-ci sont agréablement accueillies notamment par les acteurs du monde agricole.

Le responsable s’est prononcé là-dessus au micro de la Radio nationale Chaine 3. Il explique alors qu’il s’agit de « l’exonération directe des importateurs des intrants agricoles inscrits sur la plateforme de l’Agence algérienne de l’Exportation (ALGEX) » et celle autorisant « l’importation du matériel agricole rénové non produit en Algérie ».

Les mesures prises pour promouvoir le secteur agricole 

Sans rien omettre, le responsable relève que la corporation agraire est soulagée. Cela grâce à la suppression d’un document exigé auparavant aux agriculteurs dans le dossier d’accès au crédit. Cette démarche entraînait un retard par rapport au cycle biologique naturel des plantations; comme avec les maraîchers en saison de semence. 

L’orateur ajoute que c’est au tour des importateurs de réagir dans les délais, afin de trouver un compromis avec leurs banques. Le résultat escompté est de répondre aux demandes exprimées en la matière, dans le cadre d’une liste. Celle-ci doit avoir tous les intrants des filières animales et végétales. En plus des produits phytosanitaires. Les semences, les engrais. Le matériel d’irrigation. Mais aussi le matériel de santé animale et végétale.

En sus, une autre mesure a été prise. Elle consiste à promouvoir les espaces agricoles au sud du pays. Et ce, en autorisant les agriculteurs à importer de l’étranger du matériel agricole moderne. À l’instar de tracteurs de plus de 200 chevaux. Semoirs mono-grain. Et matériel spécifique aux grandes cultures. Pour ces dernières, on peut donner l’exemple des moissonneuses-batteuses. On parle de celles adaptées aux grandes cultures.

Algérie : exportations en matière de produits agricoles

D’ailleurs, le responsable de la sécurité alimentaire au ministère de tutelle considère le secteur de l’agriculture, , comme stratégique et prioritaire. Il soutient donc qu’il y a une évolution sur l’échelle internationale assez particulière. Évidemment, sur le plan géostratégique. La sécurité alimentaire est devenue de la sorte une priorité absolue pour l’ensemble du gouvernement. 

Pour finir, il souligne qu’une nouvelle feuille de route vise au développement de l’ensemble des filières agricoles. Mais également l’agroalimentaire et l’agro-industriel. Selon lui, cette nouvelle vision traduit un ambitieux programme de développement. Celui-ci touche aux céréales; légumes secs et oléagineux. Il porte aussi sur la betterave sucrée; et autres cultures stratégiques.

D’après ce que rapporte Algérie Eco, Lamini conclut avec cette phrase : « Diminuer l’importation et procéder à l’exportation à court et à moyen terme, c’est ce dont à quoi aspire ce projet ».  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes