AccueilÉconomieÉnergieL’Algérie reprend sa place de premier fournisseur de gaz à l’Espagne en...

L’Algérie reprend sa place de premier fournisseur de gaz à l’Espagne en passant devant les USA

Énergie – Alors que plusieurs pays sont en course pour se prémunir d’une pénurie envisageable de gaz qui risque de secouer le monde, l’Algérie regagne le statut de premier fournisseur de cette matière première de l’Espagne tout en devançant les USA. Retrouvez les détails à ce sujet dans les quelques lignes qui suivent ! 

En effet, des statistiques établies par l’entreprise Enagás révèlent qu’en ces temps de crise énergétique que traversent les pays du monde entier, l’Algérie figure en tête de la liste des fournisseurs de gaz les plus importants de l’Espagne dépassant ainsi les États-Unis d’Amérique (USA). Il est question des informations qu’a rapportées, ce samedi 8 octobre 2022, le quotidien généraliste arabophone El Khabar. 

Dans un communiqué rendu public par le susdit groupe espagnol, la consommation de gaz de l’Algérie s’élevait à 8.931 GWh en septembre dernier. Outre, la part algérienne, quant à elle s’élevait à 25,4 % de l’offre totale enregistrée. Il a indiqué, dans le même sillage, que sur ce montant total, il y a 7.962 gigawattheures de gaz naturel.

Sachant que ce dernier est lié au Gazoduc algéro-espagnol ainsi que par Medgaz. En revanche 969 gigawattheures de gaz naturel liquéfié sont exportés via des méthaniers. Dans le même contexte, nous tâchons de rappeler que le groupe Sonatrach et son partenaire espagnol Naturgy ont récemment signé un accord. 

L’Algérie prend la place des USA et devient première source d’approvisionnement en gaz

Étant donné que l’Algérie est désormais la première source non négligeable en gaz pour l’Espagne, les deux parties s’accordent actuellement à réviser les prix de la susdite énergie. Et ce, afin d’assurer l’équilibre des contrats en vigueur sur leurs intérêts communs. Revenons par ailleurs aux États-Unis qui occupent la deuxième position avec 6.012 gigawattheures.

Soit, une part de 17,1%. Cependant, les approvisionnements américains totaux, de janvier à septembre 2022, sont estimés à 102.694 gigawattheures, avec une part de 30,5%. Quant à ceux algériens, pour la même période, ils s’élèvent à 82.593 gigawattheures.

Dans le même contexte, les exportations de gaz du Nigéria pour la même période ont été estimées à 18.705 GWh. Tandis que les approvisionnements russes ont atteint la barre des 38.125 GWh, soit 11,3%. Une bonne partie de ces dernières proviennent de la production de gaz naturel liquéfié Yamal.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes