AccueilÉconomieÉnergieL'Algérie est le premier fournisseur de gaz à l'Espagne pour le deuxième...

L’Algérie est le premier fournisseur de gaz à l’Espagne pour le deuxième mois d’affilé

Énergie – L’Algérie est considéré comme le premier pays fournisseur de gaz naturel sur le marché d’Espagne. Dzair Daily vous dévoile davantage d’informations à propos de ce sujet dans la suite de ce numéro d’aujourd’hui. Apprenez tout ce samedi 12 novembre 2022 ! 

Vous n’êtes pas sans savoir que depuis le changement de position du gouvernement espagnol sur le dossier du Sahara occidental, les relations diplomatiques entre Alger et Madrid sont tendues. Mais, l’Algérie reprend sa place de leader fournisseur de gaz naturel à l’Espagne. Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à continuer la lecture ! 

En effet, le territoire algérien a maintenu, en octobre dernier, sa première place à la tête du classement en termes d’approvisionnement en gaz vers l’Espagne. Il dépasse, de la sorte, les États-Unis d’Amérique. Et cela, pour le deuxième mois consécutif. C’est effectivement ce qu’a rapporté le quotidien généraliste arabophone Echorouk.

Au fait, après plusieurs mois de tensions diplomatiques entre les deux pays, Alger redevient le principal fournisseur de gaz naturel du royaume ibérique. Il est utile de noter qu’au cours du mois d’octobre dernier, l’Algérie a pompé environ 1/5 de gaz consommé en Espagne, via la canalisation du gazoduc. 

L’Algérie, principal fournisseur de gaz de l’Espagne : voici plus de détails en chiffres 

Dans le détail, 21,2 % des importations espagnoles de ce carburant sont en provenance de l’Algérie, qui est classée à la tête des fournisseurs en gaz de l’Espagne. Il s’agit là de ce qu’ont révélé des statistiques publiées par des médias espagnols. Sachant que notre pays était auparavant juste derrière les États-Unis d’Amérique. 

D’après les récentes données, les USA occupent actuellement la deuxième place, juste après l’Algérie. Et cela, avec 17,2 % d’approvisionnement en gaz naturel vers Madrid. Cependant, la provenance de gaz naturel depuis l’autre côté de l’Océan Atlantique, via les méthaniers, continue de tirer les importations jusqu’à présent en 2022. Soit à environ 30 % du total.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes