15.9 C
Alger
15.9 C
Alger
vendredi, 19 avril 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieÉnergieL’Algérie pourrait vendre 22 millions de mètres cubes de gaz en 2022

L’Algérie pourrait vendre 22 millions de mètres cubes de gaz en 2022

Publié le

- Publicité -

Algérie – Les exportations algériennes de gaz liquéfié devraient augmenter au cours de l’année 2022. Pour atteindre environ 22 millions de mètres cubes. Dzair Daily vous en dit plus dans la suite de ce passage. Ce 7 juillet 2022.

En effet, dans une interview accordée à la presse pour le dernier bulletin mensuel publié par l’organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEC), le ministre de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arkab, a déclaré que l’Algérie devrait exporter, pour cette année 2022, pas moins de 22 millions de de mètres cubes de gaz.

Il ajoute à ce propos que l’Algérie travaille à pénétrer d’autres marchés, et à augmenter ses exportations de GNL. Cela compte tenu des capacités énormes qu’elle regorge et des défis qu’elle compte relever. « Des marchés sur lesquels les grandes entreprises internationales ayant de grandes potentialités d’exportation y sont actives », a-t-il précisé.

- Publicité -

Selon le ministre, le groupe pétrolier algérien Sonatrach a pu au cours des derniers mois exporter des quantités de GNL sur le marché spot, profitant des prix contractuels élevés. D’après le même responsable, pour l’année 2022, elle devrait exporter environ 22 millions de mètres cubes de gaz naturel « liquéfié ».

L’Algérie, partenaire solide en termes de gaz

En outre, Arkab a indiqué que parallèlement à la demande mondiale de gaz naturel, les exportations algériennes en 2021 ont connu une augmentation significative de 40 %. Soit, 54 % pour le gaz naturel et 13 % pour le gaz liquéfié. Atteignant près de 56 milliards de mètres cubes. Il s’agit en tout cas de ce que rapporte le média arabophone Echorouk dans son édition d’aujourd’hui.

La tutelle a également souligné que l’Algérie constitue l’un des principaux fournisseurs de gaz sur le marché européen. Avec 11 % des importations de gaz de l’Europe. Et ce, depuis des décennies au cours desquelles l’entreprise algérienne Sonatrach a tenu à respecter ses obligations contractuelles. Ce qui lui a permis de gagner la confiance de ses partenaires européens.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -