21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
samedi, 25 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieVotre ArgentAlgérie Poste : Le point sur la reprise de l’activité après la...

Algérie Poste : Le point sur la reprise de l’activité après la grève

Publié le

- Publicité -

Algérie – Suite à la mise en œuvre de nouvelles mesures, les postiers rejoignent progressivement leur lieu de travail. C’est ce qu’a affirmé hier, dimanche 18 avril 2021, la direction générale d’Algérie Poste après avoir révélé la fin de la grève.

Après le mouvement de grève des postiers, déclenché lundi dernier, des travailleurs d’Algérie Poste ont répondu positivement à la demande de la direction de l’établissement financier, rapporte El Watan. Celle-ci a posté sa déclaration, plusieurs photos à l’appui, pour témoigner et renforcer ses propos. Les photos sont prises dans diverses wilayas du pays, comme Alger, Adrar, Tiaret et Annaba.

Dans un climat social tendu, le mouvement de grève a eu des répercussions négatives sur le peuple algérien. La grève jugée “illégale” par le tribunal de Dar El Beida a impacté les citoyens. Ils se sont trouvés lourdement pénalisés et ne savaient plus à quel saint se fier.

- Publicité -

Algérie Poste : la direction répond favorablement aux revendications des employés grévistes

Ainsi, la directrice générale par intérim, Baya Hanoufi, a répondu aux revendications des postiers. Celles portaient sur la prime d’intéressement et de meilleures conditions de travail. Le réponse est venue pour éviter que la situation ne dégénère en véritable crise. Cela pouvait se compliquer davantage, surtout avec le mois de Ramadan où les dépenses d’argent se multiplient.

Il convient de noter que la direction d’AP a décidé d’augmenter les salaires de ses employés à partir du mois de juillet prochain. Elle a également garantit de l’activation du système d’évaluation des primes de rendement individuel et collectif, ainsi que d’autres mesures en faveur des postiers.

Pour rappel, les travailleurs d’Algérie Poste ont entamé une grève à l’échelle nationale. Elle s’est maintenue malgré le versement de la première tranche de prime d’intéressement. La direction générale avait donc prévenu les grévistes de licenciement. Pareille sanction dans le cas où ils ne reprendraient pas leur travail dans l’immédiat.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -