AccueilSociété et CultureSociétéAlgérie : De la pomme de terre à 55 dinars le kg...

Algérie : De la pomme de terre à 55 dinars le kg dans ces wilayas

Algérie – L’Office national interprofessionnel des légumes et viandes (ONILEV) a procédé à la vente d’importantes quantités de pomme de terre en les commercialisant via des points de vente agréés au prix de 55 DA à travers cinq (5) wilayas du pays.

En effet, suite à la flambée considérable en Algérie du prix de la pomme de terre, l’Office national interprofessionnel des légumes et viandes (Onilev) a réagi. L’Office a injecté sur les points de vente agréés de grandes quantités de ce produit, au prix de 55 DA le kilo. L’opération concerne cinq (5) wilayas algériennes. Cela, dans l’optique de briser le monopole. L’objectif est donc de baisser les prix de ce légume fortement demandé.

C’est ce qui ressort d’un communiqué publié sur la page Facebook de l’Onilev. Le document est paru lundi 3 mai 2021. L’Office a également publié des photos prises dans les diverses wilayas. On les a employées pour étayer les propos de l’organisme. La même source indique que cette opération a concerné, dans un premier temps, cinq (5) wilayas.

Il est question de Boumerdès, Tizi Ouzou, Alger, Constantine et Tiaret. Cette opération s’inscrit dans le cadre de la poursuite des efforts de l’Onilev visant à réguler les prix de ce produit. Ce dernier a crevé le plafond. Les pommes de terre ont alors atteint des niveaux faramineux, depuis le début du ramadan.

Le DG de l’Onilev s’est exprimé au micro de Echorouk News. Il a remis en avant le but de cette opération. Il s’agit d’assurer l’approvisionnement sans intermédiaire des citoyens en cette matière de large consommation par le producteur. Le nombre d’acteurs intervenant habituellement dans la chaîne de distribution des légumes, viandes et fruits se sont vus « éloignés » dans cette opération.

Points de vente directe : La provenance des pommes de terre commercialisée

Par ailleurs, Mohamed Kharroubi, directeur général de l’Office en question a indiqué où on a récolté la pomme de terre commercialisée. Ainsi, elle provient des champs de la wilaya de Mostaganem. Elle est directement vendue au consommateur. Son prix, rappelons-le, s’élève à 55 DA le kilogramme.

Mohamed Kharroubi a souligné que l’objectif premier est de casser le monopole établi. Il a rappelé, par la même occasion, que le prix de la pomme de terre sur le marché de gros se situe entre 45 DA et 58 DA. Néanmoins, le consommateur algérien l’achète à des prix supérieurs à 70 dinars algériens.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes