17.9 C
Alger
17.9 C
Alger
lundi, 26 février 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieVotre ArgentAlgérie : des points de vente où le prix du poulet est...

Algérie : des points de vente où le prix du poulet est à 350 DA/kg maximum

Publié le

- Publicité -

Algérie – L’Office national des aliments de bétail prévoit l’ouverture de plusieurs points de vente pour commercialiser le poulet à moindre prix. Dzair Daily dévoile pour vous les détails dans la suite de ce passage.

En effet, comme tous les ans, le mois du jeûne rime avec flambée des prix. Ainsi, à quelques semaines du mois sacré du Ramadan, le portefeuille du citoyen est mis à rude épreuve. En témoignent, les records atteints dans la vente du poulet qui se commercialise à des prix exorbitants, dans les marchés en Algérie.

Effectivement, les tarifs des volailles ont connu dernièrement une augmentation conséquente. Le kilogramme de viande blanche a atteint, en effet, 480 DA. Et ce, au grand malheur du consommateur Dz. Mais, il apparaît que le phénomène va bientôt disparaître. Atteignant des niveaux inabordables, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a mis en place une mesure afin de faire face à la majoration des coûts du poulet.

- Publicité -

Dans le but de contrer la hausse des prix de la viande blanche, le département ministériel de Abdelhamid Hemdani a donné une instruction à l’ONAB. Il a ordonné, en effet, à l’organisme de plafonner les prix du poulet à 350 DA/KG. Et ce, à travers la création des points de vente. C’est ce qui ressort d’un communiqué rendu public sur la page Facebook de l’établissement susvisé. Plus de détails, dans la seconde partie de ce numéro du mardi 14 février 2023.

Vers le plafonnement des prix du poulet : plus de détails

Ainsi, le poulet sera commercialisé au prix de 350 DA le kilogramme. Et ce, au niveau de toutes les antennes de l’Office national des aliments de bétail (ONAB), implantées à travers le territoire national. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien arabophone Ennahar, dans son édition de ce mardi.

Cette démarche vise à préserver le pouvoir d’achat des citoyens algériens et apaiser les prix des volailles. D’autant plus que ces dernières sont les seules viandes abordables aux petites bourses.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -