Algérie : que peut-on acheter avec 1.000 dinars dans un marché ? (vidéo)

Algérie – L’année 2022 a été entamée avec une hausse vertigineuse des produits destinés à la consommation. Que peut espérer acheter un citoyen dans le marché algérien avec 1.000 dinars ? Retrouvez la réponse à cette question dans ce numéro du 04 février 2022. 

Les prix des denrées alimentaires ont considérablement augmenté en ce début d’année. Ils ont, en effet, atteint des niveaux nettement supérieurs à ceux observés un an plus tôt. Et ce, dans la plupart des marchés algériens. Ce pic touche notamment les produits de large consommation. A titre d’exemple, en Algérie, la pomme de terre dépasse aujourd’hui les 100 dinars dans le marché. 

Cette hausse des prix tient d’une part au fait que la conjoncture économique du pays a été touchée par la crise sanitaire. Celle-ci est liée à la pandémie de la Covid-19. Mais la situation s’est aggravée depuis que le gouvernement a décidé d’abandonner le principe de subvention sur les produits de première nécessité. Suite à cette décision, le coût de plusieurs produits ne cesse de grimper. 

L’envolée des tarifs déplaise sans doute une grande partie de la société algérienne. Particulièrement ceux dont le salaire national minimum garanti (SNMG) ne s’élève qu’à 20.000 dinars par mois. Cette catégorie de consommateur juge ces nouvelles tarifications d’exorbitant. D’autant plus qu’ils peinent à boucler leurs fins de mois. 

Algérie : que peut-on acheter actuellement avec 1.000 dinars ? 

Pour répondre à cette question, la chaîne de télévision Ennahar TV s’est rendue sur un marché quotidien. Ainsi, de nombreux citoyens sont intervenus afin d’exposer leurs opinions. Du côté des consommateurs, les réponses ne sont pas très positives, voire pas du tout encourageantes. Tout à fait, un intervenant explique que 1.000 dinars algériens sert, aujourd’hui, à faire des petites courses. 

Selon lui, avec la même somme d’argent, on peut acheter seulement du pain et du lait. Un autre citoyen estime que mille dinars ne suffit pas pour subvenir aux besoins quotidiens d’une famille nombreuse. Pour celui-ci, le pouvoir d’achat du citoyen algérien se dégrade de plus en plus. Par ailleurs, un autre intervenant explique que 1.000 dinars ne peut valoir réellement que 100 dinars vu la flambée des prix sur le marché de produits alimentaires.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes