AccueilÉconomieAutomobileAlgérie : pénurie des pièces détachées à cause de l’arrêt de l’importation...

Algérie : pénurie des pièces détachées à cause de l’arrêt de l’importation de voitures

Automobile – Un groupe d’opérateurs automobiles a témoigné de son mécontentement par rapport à la réglementation liée à l’importation de voitures ayant causé un grand manque de pièces détachées originaires. Voici plus d’explications, ce lundi 6 septembre 2021.

En effet, un groupe de concessionnaire ont attiré l’attention du chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, sur la situation calamiteuse dans laquelle se trouve le secteur automobile. Chose à laquelle il a procédé par le biais d’une lettre ouverte. Les auteurs de cette dernière ont exposé plusieurs problèmes qui découlent de la suspension de l’importation de voitures, entre autres, la pénurie chronique des pièces détachées en Algérie.

Effectivement, les concessionnaires ne sont plus capables de veiller dans leur gamme de voitures et de ramener des pièces de rechange. Ces opérateurs de distribution automobile sont dans l’impossibilité de se procurer cette marchandise auprès de leurs fournisseurs. Cela en raison de la suspension de l’importation et le retard accusé dans l’octroi des précieux agréments. Une situation qui déplait fortement au groupe susmentionné.

Il s’agit de toute manière de ce que rapporte le site d’information TSA, dans son édition de dimanche. « Nous nous retrouvons dans l’impossibilité d’importer des pièces détachées d’origine, car n’ayant pas reçu d’agrément de concessionnaire de la part du ministère de l’Industrie », s’est indigné le collectif d’opérateurs économiques.

« La pénurie en pièces détachées est inadmissible », estime Zebdi

En outre, les concessionnaires en question se sont plaint du retard que prend le comité technique à étudier leurs dossiers. Ainsi que les documents que l’instance exige à l’ensemble d’agents économiques. Ces contraintes ont poussé les constructeurs étrangers à surseoir à leur présence dans le marché Algérien. C’est à l’image de Volkswagen qui a rompu son partenariat avec Sovac. Et a suspendu, de la sorte, son service après-vente en Algérie, provisoirement.

D’autre part, Mustapha Zebdi, qui n’est autre le patron de l’Apoce, s’est prononcé sur le sujet. Il a jugé cette pénurie de pièces de rechange d’inadmissible et incompréhensible. Indiquant, par la même occasion, que l’association qu’il préside a reçu plusieurs plaintes de la part de citoyens. Ces derniers ont déclaré que les concessionnaires leur demandent d’aller acheter eux-mêmes les pièces en question sur le marché informel.

L’orateur a mis en garde contre les problèmes de sécurité routière que cela peut générer. Notamment, quand il s’agit d’une pièce détachée essentielle. Appelant, lors de la même intervention le département ministériel de l’Industrie à trouver des solutions urgentes. « Il y a des exceptions qui doivent être faites pour préserver la sécurité du consommateur et satisfaire ses besoins ». Il s’agit des déclarations de Mustapha Zebdi rapportées par le même média.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes