22.9 C
Alger
22.9 C
Alger
dimanche, 14 juillet 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAlgérie : Le patronat préoccupé par la situation financière des entreprises

Algérie : Le patronat préoccupé par la situation financière des entreprises

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le président de la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC), exprime sa préoccupation quant à la situation économique des entreprises en Algérie. 

En effet, le président de la CAPC, Sami Agli, estime qu’il serait temps de mettre en place un plan de sauvetage pour venir en aide aux entreprises avec des situations financières inquiétantes. Ceci afin de leur permettre de continuer leurs activités économiques, d’une part, et maintenir les emplois des travailleurs d’autre part, selon le quotidien Liberté Algérie.

Le même responsable a indiqué qu’après une année 2019 marquée par une crise politique de grande ampleur en Algérie. Qui a participé à la dégradation de plusieurs entreprises dans différents secteurs. Le tour est venu à cette crise sanitaire mondiale sans précédent, causée par la Covid-19, d’affecter à son tour le secteur de l’industrie nationale, avec des effets très inquiétants pour les entreprises.

- Publicité -

De plus, le président du patronat, estime que la situation des entreprises en Algérie, devient vraiment préoccupante. Car, le pays assiste à l’effondrement de plusieurs secteurs économiques tels que l’hôtellerie, le BTPH, les services, ou autre.

Toutefois, dans la même déclaration, le premier responsable de la CAPC s’incline devant la bonne volonté du gouvernement, ainsi que les démarches engagées afin de venir en aide à ces entreprises. Dont, certaines n’arrivent même plus à verser les salaires de leurs employés. Ceci dit, avec l’ampleur qu’a pris la crise économique, ces mesures se trouvent être désormais insuffisantes. 

Une relance économique durable pour le pays doit dépendre de fortes entreprises

Mr Sami Agli déclare que pour relancer l’économie nationale d’une façon durable, il faut bénéficier de fortes entreprises. De plus, il serait impossible de relancer l’appareil de production; sans de nouvelles réformes structurelles. Ainsi, qu’une bonne stratégie doit être mise en place pour une relance économique à moyen et à long terme.

- Publicité -

Une stratégie, selon le président de l’organisation, qui va mettre en avant la production nationale. Plusieurs mesures devront être prises en considération pour promouvoir et protéger cette production locale. Pour le même président, toutes les chances doivent être du côté du pays pour faire de cette année 2021, l’année de la relance économique en Algérie.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -