21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
samedi, 15 juin 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesAlgérie : Passeport sanitaire à la reprise des vols.. Belmeddah s’exprime

Algérie : Passeport sanitaire à la reprise des vols.. Belmeddah s’exprime

Publié le

- Publicité -

Algérie – Alors que plusieurs pays ont déjà débuté leur campagne de vaccination, la question de l’instauration d’un passeport sanitaire est au centre de tous les débats, mais le député, Noreddine Belmeddah s’est exprimé sur le sujet et ne semble pas favorable pour l’instauration de ce passeport pour les Algériens lors de la reprise des vols. 

Lors d’un entretien accordé au site web Djalia DZ, le député, Noreddine Belmeddah a évoqué la possibilité pour l’Algérie d’instaurer un passeport sanitaire pour entrer et sortir du pays lors de la reprise des vols. L’homme politique a affirmé que si l’Organisation Mondiale de Santé (OMS) venait à officialiser l’instauration du passeport sanitaire, l’Algérie devra suivre le mouvement.

Elle doit donc le faire afin d’assurer la réouverture des frontières et de reprendre les relations commerciales et touristiques avec les autres pays. Cependant, le député a déclaré être défavorable à l’idée d’obliger les Algériens à se vacciner pour pouvoir entrer dans leur pays.

- Publicité -

Belmeddah a ajouté autre chose. Il a précisé que la vaccination et l’obtention du passeport sanitaire sont des droits pour les Algériens. Plus loin encore, il a expliqué que ça ne doit à aucun moment devenir une obligation. « Je suis contre l’idée que l’Algérie oblige les citoyens à se faire vacciner pour qu’ils puissent entrer dans leurs pays.

Je préfère que cette condition soit appliquée aux étrangers ». C’est ce qu’a lancé le membre de l’APN. Il a donc prononcé ces propos par l’intermédiaire de la même tribune

L’Algérie sur le point de produire le vaccin russe Spoutnik V ?

La campagne de vaccination a débuté dans plusieurs wilayas. Toutefois, l’Algérie se confronte toujours à un manque cruel de vaccin. Le manque persiste malgré l’arrivée progressive du vaccin russe. L’enregistrement du vaccin suédo-britannique n’a pas changé grand-chose aussi.

- Publicité -

Pour répondre à la demande des Algériens, la Société nationale de production pharmaceutique, Saidal, est en négociation avec des opérateurs russes pour produire leur vaccin localement. C’est d’ailleurs ce qu’a déclaré Kamel Mansouri. Celui-ci est en effet le directeur général de l’agence nationale de produits pharmaceutiques.

L’intervenant s’est exprimé ce dimanche 8 février. C’était dans le cadre d’un entretien accordé à la chaine A3. Le patron de l’ANPP a ensuite précisé un élément supplémentaire. Il a identifié le but de ce projet. Ce dernier vise, selon lui, dans un premier temps, à assurer la disponibilité du vaccin en Algérie.

L’objectif consiste alors à le rendre disponible même pour les pays voisins. Pour rappel, les vaccinations ont débuté en Algérie, le 30 janvier dernier, dans la wilaya de Blida, épicentre de la pandémie dans le pays. La priorité a été donnée aux personnes à risque et au personnel soignant.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -