Algérie : « pas de hausse des prix des logements AADL», rassure Belarbi

Algérie – Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi rassure les prétendants au programme de logements AADL, il n’y aura pas de hausse des prix. Plus de détails, ce 05 novembre 2021. 

En effet, il n’y aura pas de hausse sur les prix des logements AADL annonce le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville. Mohamed Tarek Belaribi. C’était lors d’une plénière à l’Assemblée populaire nationale consacrée aux questions orales. Il affirme alors que l’augmentation des prix des formules AADL n’est pas à l’ordre du jour. 

Si l’on se fie aux informations fournies par le quotidien arabophone Ennahar, le ministre a ainsi répondu à la question dont se posent les intéressés par le programme d’AADL. C’est suite à la promulgation d’un décret au journal officiel. Celui qui définit le nouveau type de contrat de location des logements AADL. Celui-ci prévoit que le prix du logement se révise pour le locataire bénéficiaire inscrit en 2013.

Par ailleurs, pour ce qui est du programme de logements sociaux de la wilaya de Sétif. on a attribué 13.000 unités. Alors qu’on l’a arrêté en 2007. En outre, la même wilaya a bénéficié de 779 unités de type logement public locatif (social). Dont 215 unités sont achevées, 334 en cours de réalisation et 230 en cours de lancement. 

AADL : la wilaya de Touggourt bénéficie de 700 logements de la formule location-vente

Quant au logement rural, la tutelle a indiqué qu’elle disposait d’un programme de logement ; de 3.900 subventions pour la construction rurale. De plus, 53 lotissements sociaux se sont créé dans ladite wilaya. Dont 10.566 parcelles. On apprend également par le biais de la même source que 7.810 aides se sont accordés.

En outre, la wilaya de Touggourt a bénéficié de 700 unités de logements location-vente. Ainsi que de 36 unités de la formule logement promotionnel public (LPP). Ces derniers sont actuellement en cours de construction. Le ministre a également répondu à la question du retard du projet des 650 logements subventionné. Celui de la commune d’El Bouni. Il attribue ce retard au retrait du du projet de la société turque chargée de son achèvement.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes