Algérie : les parents d’élèves en colère contre des enseignants au sujet des bulletins de notes

Algérie – Suite à la rétention des bulletins de notes, les parents d’élèves se sont montrés indignés contre certains enseignants. Dzair Daily vous rapporte toute les informations à ce sujet, dans la suite de cette édition du 21 mars 2022.

Alors que la période des compositions du deuxième trimestre a déjà commencé, certains élèves, en Algérie, sont, quant à eux, toujours privés de leurs bulletins de notes du premier trimestre. Cependant, l’Union nationale des associations des parents d’élèves (UNAPE) a publié un communiqué afin de dénoncer « un chantage » mis en pratique par certains enseignants.

Comme certains élèves ignorent toujours leurs notes, ceux-ci se sont retrouvés dans le flou. Ce qui a mené ces étudiants à s’opposer et protester face à cette situation stressante. En effet, des lycéens ont bloqué leur établissement, à El-Oued, la semaine dernière. C’est en tout cas ce qu’a rapporté le quotidien Liberté Algérie.

Dans ce contexte, le porte-parole de l’UNAPE s’est exprimé disant qu’il est issu du corps enseignant. De ce fait, ol comprend parfaitement ces revendications. Mais, selon lui, il ne faut pas non plus que « les élèves constituent une monnaie d’échange ». En revanche, le responsable de l’association des parents d’élèves s’oppose à l’idée d’« accuser » les enseignants.

Le CNAPESTE prend la défense des enseignants 

D’après la même source, le responsable de l’association des parents d’élèves a indiqué : « Nous sommes conscients qu’un enseignant mis dans de bonnes conditions pourra faire son travail correctement pour le bien des élèves ». Cependant, le porte-parole du Conseil national autonome du Personnel enseignant du secteur ternaire de l’Éducation (CNAPESTE) a pris clairement la défense des enseignants.

Effectivement, celui-ci a souligné que « les parents d’élèves ont désigné le mauvais adversaire ». Mais aussi, le représentant des enseignants a ajouté que « les parents d’élèves ont le droit de protester si leurs enfants n’ont pas de notes, n’ont pas eu de cours ou d’examens. Or, sur le plan pédagogique, tout a été assuré malgré la situation difficile que nous vivons ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes