24.9 C
Alger
24.9 C
Alger
samedi, 15 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieDigitalAlgérie : Le paiement électronique (E-paiement) dépend du débit internet

Algérie : Le paiement électronique (E-paiement) dépend du débit internet

Publié le

- Publicité -

Algérie – Après un retard significatif, le paiement électronique pourra prendre son envol en Algérie, cependant, d’après ce qu’a indiqué le chef de l’APOCE, l’e-paiement dépend largement du débit internet. 

Dans le but de donner un grand levier prometteur au commerce numérique, l’Algérie compte rendre le paiement électronique obligatoire. Selon le président de l’Association algérienne de Protection et Orientation du Consommateur et son environnement (APOCE), Hacène Manwar, la concrétisation d’un tel projet (la généralisation du e-paiement en Algérie) dépend entièrement de l’amélioration du débit de la connexion internet, rapporte le quotidien généraliste Echorouk

En outre, le président de l’association nationale a pointé du doigt un autre problème. Pour lui, la généralisation du paiement électronique se heurte à un autre obstacle massif. Celui des comptes bancaires. A cet effet, il n’a pas omis d’indiquer que les commerçants et les consommateurs n’ayant pas de comptes bancaires et postaux en Algérie sont nombreux. Il est donc impératif de leur faciliter les procédures d’ouverture de ces comptes ces jours-ci, précise le même responsable. 

- Publicité -

Selon la même source arabophone, s’exprimant au sujet de l’obligation faite aux commerçants de se doter de terminaux de paiement électronique (TPE), le même orateur a avancé un nombre d’un (1) million et 200 mille commerçants pour indiquer par la suite que les terminaux de paiement électronique (TPE) ne seront pas disponibles au début de l’année 2021.

En sus, les autorités qui veillent sur le projet du e-paiement ont demandé aux associations de lancer des campagnes de sensibilisation. Néanmoins, Manwar a qualifié cette initiative d’« inutile » pour cause de « lacunes » et l’insuffisance des dispositifs nécessaires. 

L’importation pour concrétiser ce projet dans les temps ? 

D’après les dires du président de l’APOCE rapportés par le journal arabophone, afin de concrétiser ce projet dans les temps, il est impératif de donner des accords aux importateurs. Ce qui permet d’assurer à l’Algérie une suffisance en la matière de TPE d’ici la fin de 2020. 

- Publicité -

Dans le même ordre d’idée, l’association susmentionnée a proposé la généralisation progressive du e-paiement. Primo, dans les stations-service; au niveau de l’autoroute est-ouest puisque l’entreprise pétrolière algérienne Naftal possède les capacités nécessaires pour lui faire réaliser ce projet. Secundo, l’association a suggéré Air Algérie. Tertio, les grands hôtels et restaurants suivis des espaces commerciaux et des pharmacies. Une telle gigantesque opération selon l’association; prendra presque trois (3) ans. 

De plus, l’association exige le Smart Parking via la méthode électronique. Tout à fait comme son nom laisse présager; il s’agit du stationnement intelligent ou le parking électronique des voitures. Une démarche qui intervient dans le but de permettre aux citoyens de réserver une place à distance et payer par le e-paiement. Mais essentiellement, éradiquer le phénomène de stationnement anarchique; rapporte la même source. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -