AccueilGuide VoyagesAlgérie : pas d’ouverture des frontières pour cette raison

Algérie : pas d’ouverture des frontières pour cette raison

Algérie – Lors d’un entretien télévisé, un épidémiologiste algérien a confié qu’il n’était pas préférable, pour le moment, de penser à une ouverture totale des frontières pour ces raisons.

En effet, un chef de service d’épidémiologie et de médecine préventive à l’hôpital de Tipaza s’est manifesté hier. Cela à l’issue d’une émission diffusée sur la chaîne de télévision publique TV3. Ce médecin répond donc au nom d’Abderrezak Bouamra. Il a profité de son invitation pour s’exprimer à propos de la situation sanitaire dans notre pays. Cela en passant par l’éventualité d’une ouverture totale, dans les prochains jours, des frontières  en Algérie

Ainsi, et selon ce qu’a confié l’intervenant, une reprise normale du trafic aérien n’est pour le moment pas recommandée. Cela pour diverses raisons. L’épidémiologiste a notamment déclaré que le gouvernement a procédé à une ouverture partielle des frontières par mesure de précaution. Ça servira, entre autres, à minimiser les risques de propagation du coronavirus en Algérie. 

Le professeur a souligné par la même occasion qu’une ouverture totale des frontières serait envisageable et sûre seulement après avoir rempli des conditions bien précises. Celles-ci seront notamment fixées après une étude scientifique approfondie. C’est en tout cas ce que rapporte le site de l’ENTV des propos émis par le Pr Abderrezak Bouamra.

La situation épidémiologique en Algérie est encourageante, rassure Abderrezak Bouamra

C’est effectivement ce qu’a, plus ou moins, déclaré le chef de service durant son intervention télévisée. Dans le détail, le locuteur a proféré que « la situation sanitaire en Algérie est restée stable pendant plusieurs semaines ». Ce qui n’élève, toutefois, pas la nécessité de poursuivre le respect sans faille des mesures préventives contre la Covid-19.

En ce qui concerne les nouvelles souches du coronavirus, Dr Abderrezak Bouamra a confié que l’Algérie se porte bien mieux par rapport à d’autres pays. Il ajoute dans ce même sillage que les cas atteints de ces nouveaux variants sont très peu nombreux. 

Ces derniers ont d’ailleurs été très rapidement détectés et aussitôt mis en quarantaine, mentionne le spécialiste de la santé. Sachant que notre pays n’a pas enregistré de nouveaux cas positifs à ces nouvelles souches du virulent virus depuis maintenant 28 jours. C’est aussi ce dont nous informe la source susmentionnée. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes