22.9 C
Alger
22.9 C
Alger
mercredi, 17 juillet 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieAlgérie : Ould Kaddour aurait été remis à la justice par les...

Algérie : Ould Kaddour aurait été remis à la justice par les Émirats arabes unis

Publié le

- Publicité -

Algérie – L’ancien PDG du groupe Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, vient d’être remis à la justice par les Émirats arabes unis. Les détails de l’affaire dans cette édition du mercredi 04 août 2021.

En effet, les Émirats arabes unis auraient remis aux autorités en Algérie, plus précisément, à la justice, l’ancien président directeur-général du groupe Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour. On l’accuse dans le cadre de l’affaire de l’acquisition controversée de la raffinerie italienne d’Augusta. C’est ce qu’a rapporté le quotidien arabophone Ennahar.

Dans le détail, l’ex-dirigeant de l’entreprise gazière et pétrolière algérienne serait entre les mains de la justice. Et ce, après de longues poursuites. Et un mandat d’arrêt à l’international. Abdelmoumen Ould Kaddour aurait donc été extradé vers l’Algérie, aujourd’hui 04 août 2021.

- Publicité -

Il est à noter que l’ancien Premier ministre, Abdelaziz Djerad, s’est déjà exprimé à son sujet. Il a précisé que les autorités compétentes ont ouvert une enquête sur le dossier. Celui surnommé Augusta, qui représente l’acquisition de la vieille raffinerie sicilienne de façon “illégale”. Plusieurs dirigeants impliqués dans l’affaire se sont déjà retrouvés derrière les bateaux. Cependant, l’accusé principal était toujours recherché.

Sonatrach Algérie : Ould Kaddour bientôt jugé pour de nombreuses affaires

En outre, le juge d’instruction aurait déjà ordonné l’arrestation internationale de l’ancien homme d’affaires. D’autant plus que le ministre a déjà indiqué que la justice poursuivra l’ensemble des responsables. En particulier, ceux qui sont impliqués dans les différentes affaires de corruption. Peu importe où ils se trouvent.

Cela dit, parmi les dossiers montés contre Ould Kaddour, on trouve l’affaire de Sonatrach 2. Ainsi que d’autres affaires liées à la corruption en Algérie. De plus, il existe d’autres accusations pour gaspillage d’argent. Abus de fonction. Et accord de privilèges non justifiés. Mais aussi, l’accusation principale dans l’affaire Augusta. Et ce, en ce qui concerne l’achat de la raffinerie au prix de 01 milliard de dollars. C’est d’après la source sus-citée.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -