AccueilActualitéAlgérieAlgérie : Ould Abbès et 4 ex-ministres seraient contaminés au Coronavirus

Algérie : Ould Abbès et 4 ex-ministres seraient contaminés au Coronavirus

Algérie – Coup de malchance pour l’ancien détenteur du portefeuille de la Santé sous Bouteflika. Djamel Ould Abbès, détenu dans la prison d’El-Harrach, en Algérie, a effectivement contracté le coronavirus. Cela lui arrive à un âge avancé. Quatre autres ex-ministres se révèlent contaminés aussi. Ils sont ses codétenus et exerçaient à la même époque que lui.

L’ancien patron du FLN, celui qui était le premier responsable du secteur de la Santé en Algérie, Djamel Ould Abbès, 87 ans, et quatre (4) autres ex-ministres de l’ère du président déchu, font l’objet de contamination au coronavirus. Cela dans le pénitencier d’El Harrach. Le Soir d’Algérie, rapporte en effet l’information. Le média cite des sources concordantes.

L’avocat d’Ould Abbès, Farouk Ksentini, a confirmé la nouvelle. Le quotidien national l’a contacté. « Nous avons effectivement appris la mauvaise nouvelle », a-t-il dit. « Elle ne m’étonne pas outre mesure ». Ksentini s’attendait en fait à un évènement pareil. Il justifie donc ça par le fait que « les prisons sont des espaces clos ». L’un des quatre autres ex-responsables infectés est l’ancien ministre du Travail. Il s’agit alors de Mohamed Ghazi.

Notre source médiatique n’a encore pas pu identifier les trois restants. Tous les cinq (5) ont par ailleurs été déplacés au CHU Mustapha. Mais à présent, ils se trouvent confinés. La mise en quarantaine s’effectue au niveau de l’infirmerie de leur lieu d’incarcération. L’avocat explique qu’ils bénéficient d’une prise en charge de qualité.

Libération provisoire pour les détenus âgés et/ou porteurs de maladies chroniques ?

Lesdits établissements « favorisent une circulation rapide du virus », selon l’avocat. « C’est aussi l’une des raisons pour lesquelles nous avons appelé […] à la mise en liberté provisoire des détenus en général », a souligné Me Ksentini. Celui-ci parle des prévenus âgés et/ou atteints de maladies chroniques.

Ksentini a « demandé à deux reprises la libération provisoire » de son client. Il « est âgé de 87 ans », a-t-il rappelé. « Étant atteint de maladies chroniques, il craignait très fortement d’être atteint ». C’est ce qu’a également indiqué l’homme spécialisé en Droit. Chose qu’il a faite avant de se désoler : « Malheureusement, c’est arrivé ».

La pneumonie virale a déjà enlevé la vie à deux prisonniers d’El-Harrach. Il est question d’Ali Lakhdari. Ce dernier était l’ex-trésorier de l’association Paix et Solidarité. Un organe associatif que dirigeait Djamel Ould Abbès. Il le faisait en tant ministre de la Solidarité. La seconde victime de la Covid-19 n’est autre que Moussa Benhamadi. Il était ministre des TIC.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes