Algérie : L’organisation exceptionnelle des Mozabites face au Coronavirus

Algérie – Les mozabites. Ces berbères du sud algérien, musulmans ibadites de confession et habiles commerçants, font preuve d’efficacité devant l’épidémie grâce l’organisation sociale; fluide et harmonieuse, qu’ils ont hérité de leurs aïeux.

Durant le siècle dernier et celui d’avant, « les ksour de la vallée du M’Zab ont été touchés par une série d’épidémies; essentiellement de choléra, de variole et de typhus »; souligne le site d’information russe Sputnik s’intéressant  aujourd’hui au mode d’organisation traditionnel de la communauté mozabite qui, façonnée par le rude climat sahraoui et « les tumultes de l’Histoire » de manière l’ayant rendue « résiliente »; affronte cette fois-ci le Coronavirus.

Le secret qui fait que la wilaya de Ghardaïa ne compte dans ses ksour et jusqu’à présent que 3 cas positifs au Covid-19; est que la fluidité et la rapidité du modèle organisationnel socio-religieux des mozabites, a su permettre; immédiatement après les toutes premières détections de cas de contamination en Algérie; une prise de mesures intensives en matière de prévention à l’échelles des 7 ksour de la Vallée.

«La mise en  œuvre de notre stratégie en matière de sensibilisation et de mesures de protection s’appuie sur toutes les instances coutumières dans les ksour »; indique au média en ligne, Doudou Bahmed, coordinateur général du millénaire haut Conseil des notables mozabites; à savoir le Majliss Ba Abderrahmane El-Kourti qui est en effet dix fois centenaire. 

« Ces instances coutumières, précise-t-il après avoir signalé qu’elles coopèrent avec les autorités sanitaire locales; jouissent de l’écoute et de l’attention de notre communauté. Les citoyens qui résident dans les ksour sont conscients de la situation; ils comprennent parfaitement la nécessité d’imposer des mesures de distanciation sociale».

« Les instances coutumières connaissent toutes les familles qui sont dans le besoin. Elles ont droit à des lots de produits de première nécessité et à des médicaments. Pour cela, nous faisons appel aux commerçants et aux industriels qui sont les principaux donateurs »; note le responsable du Majlis dans son entrevue avec le journal électronique.

Les mozabites, qui ont une tradition ancestrale qui consiste à placer les contaminés des diverses vagues épidémiques à travers leur longue et périlleuse Histoire; hors du centre urbain en les isolant au niveau du palmeraie, où ils leur apportent tous leurs besoins; confie à Sputnik l’anthropologue, Brahim Cherifi.

Oeuvres sociales et planification économique

« Nous avons également des procédures qui permettent d’intervenir auprès des familles qui pourraient être touchées par le coronavirus; ajoute-t-il. Les mesures sont strictes : elles ne doivent surtout pas quitter leur domicile sauf pour les cas nécessitant une hospitalisation. La communauté se chargera de leur fournir des produits alimentaires et des équipes médicales leur rendront visite durant ce confinement strict ».

La communauté mozabite se livre depuis des siècles à pratique du commerce et activités marchandes. Aujourd’hui, ils sont fortement présents même dans le secteur industriel. « Les opérateurs économiques ont été impactés par la crise sanitaire. Nous leur avons demandé de commencer à réfléchir dès à présent à ce que sera l’après-coronavirus »; révèle Doudou Bahmed.

Les berbères de la Vallée du M’zab ont toujours étaient plutôt autonomes économiquement, néanmoins actuellement, ils ne nient pas à l’image des notables du Majliss; qu’une  souplesse fiscale de la part de l’Etat est la bienvenue pour la relance économique post-pandémique de la région qui contribue grandement à l’économie nationale.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes