23.9 C
Alger
23.9 C
Alger
jeudi, 18 juillet 2024
- Publicité -
AccueilScoop et PeopleAlgérie : Numidia Lezoul, Rifka et Stanley devant le tribunal correctionnel à...

Algérie : Numidia Lezoul, Rifka et Stanley devant le tribunal correctionnel à cette date

Publié le

- Publicité -

People – Du nouveau dans l’affaire « Future Gate » ! Mis en détention provisoire depuis plus de deux mois, les influenceurs Numidia Lezoul, Rifka et Stanley devront comparaître devant le tribunal correctionnel de première instance de Dar el Beïda, à Alger, en Algérie, dans les prochains jours. Les lignes qui suivent vous dévoilent davantage de détails sur cette nouvelle. 

Numidia Lezoul, Ines Abdelli, Boudjemline Farouk, connu sous le pseudonyme de Rifka, et Mohamed Aberkane, alias Stanley, n’auraient jamais imaginé, en devenant des personnalités influentes sur le web, qu’ils seraient un jour au cœur d’une enquête pour escroquerie, en Algérie. L’année dernière, lesdites stars ont usé de leur notoriété pour promouvoir une agence.

Celle-ci est spécialisée dans la mobilité internationale des étudiants algériens. Problème : ladite société privée, nommée « Future Gate », s’est avérée fictive. En décembre dernier, elle a en effet fait l’objet d’une plainte pénale de la part de soixante-quinze (75) étudiants.

- Publicité -

Ils dénoncent des vols et escroqueries. Dès lors, les créateurs de contenus sont visés par des accusations de complicité de délit d’escroquerie, qu’ils récusent et sur lesquelles la Sûreté nationale a ouvert une enquête. À la mi-janvier, le juge d’instruction a ordonné le placement sous mandat de dépôt des intéressés.

Étant mineure, Ines Abdelli a été placée sous contrôle judiciaire. Le 22 février dernier, un rebondissement inattendu a eu lieu. Rifka, Stanley et Numidia se sont vus inculper de faux et usage de faux en plus de blanchiment d’argent. Mais alors où en est l’enquête ? 

Affaire « Future Gate » : une lueur d’optimisme pour les influenceurs maintenus en détention 

L’enquête visant les influenceurs, dont Numidia Lezoul, Stanley et Rifka, aurait d’ores et déjà débouché sur une décision finale. La poursuite des stars algériennes des réseaux sociaux pourrait se solder par une correctionnalisation [devant le tribunal correctionnel, ndlr]. Cette dernière devrait avoir lieu dans les jours à venir. Soit au début du mois de mai.

- Publicité -

C’est en tout cas ce que rapporte le quotidien généraliste arabophone Ennahar. L’information paraît dans son édition du lundi 25 avril 2022. Il convient par ailleurs de rappeler que les prévenus sont poursuivis pour plusieurs chefs d’accusation.

À savoir « association de malfaiteurs », « violation de la loi régissant la circulation des capitaux de et vers l’étranger ». Ou encore «  traite de personnes ». L’ensemble des accusations devront donc être requalifiées. Cela devant le tribunal correctionnel de première instance de Dar el Beïda, à Alger. C’est ce que souligne encore la même source médiatique.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -