Algérie : les nouvelles règles sur l’importation de produits de matières premières alertent l’Apoce

Algérie – L’Association de protection et d’orientation du consommateur et son environnement (APOCE) attire l’attention sur les nouvelles mesures d’importation de matières premières, qui pourraient poser un problème aux importateurs. Nous vous dévoilerons davantage de détails à ce sujet, ce dimanche 20 mars 2022.

En effet, le président de l’APOCE, Mustapha Zebdi a partagé à travers sa page officielle Facebook une publication qui pointe du doigt certaines mesures, notamment celles liées à l’importation de produits de matières premières. Ces nouvelles règles pourraient créer le déséquilibre sur le marché de produits alimentaires. Dans la mesure où les opérateurs dans le secteur trouveront des difficultés à dédouaner leurs marchandises.

Effectivement, ladite association a alerté ce samedi contre ces nouvelles mesures qui pourraient constituer un obstacle aux importateurs. Dans le détail, le responsable premier au sein de l’APOCE affirme que les opérateurs ne peuvent pas déposer leurs dossiers au niveau des ports. Puisque selon les nouvelles modalités, mises à jour par le ministère du Commerce, ils devront présenter de nouveaux documents.

Le président de l’APOCE appelle les autorités concernées à annuler ces mesures

Ainsi, ils devront impérativement joindre le certificat de conformité aux conditions et modalités d’exercice de l’activité d’importation. Celui des matières premières et marchandises destinées à la revente en l’état. Sachant que la délivrance de ces nouveaux certificats nécessitera plusieurs semaines pour avoir l’accord des directions du commerce.

Par conséquent, Mustapha Zebdi appelle les pouvoirs publics à annuler les nouvelles mesures et revenir à celles appliquées auparavant. Du moins, « jusqu’à règlement de la situation exceptionnelle pour éviter les déséquilibres » a-t-il indiqué. D’autant plus que le mois sacré du Ramadan approche à grands pas.

En fait, pour mieux comprendre le problème évoqué, dans le dossier à fournir, les opérateurs algériens sont appelés à télécharger un cahier des charges relatif à l’importation de matières premières, produits et marchandises destinées à la revente en l’état.

apoce importation matières premièresapoce importation matières premières

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes