19.9 C
Alger
19.9 C
Alger
jeudi, 13 juin 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieAlgérie : nouvelles conditions pour la préparation des produits à base de...

Algérie : nouvelles conditions pour la préparation des produits à base de cacao et de chocolat

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations met en place de nouvelles conditions concernant les produits contenant le cacao et le chocolat. Dzair Daily vous livre les mesures exigées aux concessionnaires du domaine, juste ci-dessous. Ne bougez pas !  

Désormais, l’Algérie met en place de nouvelles conditions quant à la fabrication des produits à base de cacao et de chocolat. Selon Echorouk, il est interdit d’ajouter aux produits chocolatés destinés à la consommation la matière grasse d’origine animale. C’est-à-dire, qui n’est pas dérivé du lait, exclusivement. Ce n’est pas la seule restriction !

En outre, les grains et les fruits secs contenus dans le chocolat ne doivent pas excéder 40 %. C’est ce qu’a fait savoir le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations dans un communiqué ministériel. Il faut savoir qu’une note ministérielle impose aux fabricants de ces confiseries la mise en avant du pourcentage de certaines matières.

- Publicité -

Notamment le cacao, le beurre de cacao en soulignant tout autre arôme distinct autre que l’arôme du chocolat. Pour précision, cet article datant du 26 septembre 2021, est publié dans le dernier numéro du journal officiel. C’est ce qu’a rapporté la même source.

Les conditions exigées aux fabricants de ces produits en Algérie 

En effet, la composition du chocolat doit inclure au moins 43 % de matière totale du cacao, dont au moins 26 % de beurre de cacao. Une chose est sûre, les fabricants de ces produits doivent respecter ces normes. Le chocolat au lait, quant à lui, doit contenir au moins 30 % de cacao.

Rappelons que les fabricants de ces produits ont une durée limitée pour se conformer aux conditions. D’après Echorouk, ceux-ci ont une échéance d’un (01) an, à compter de la date de la publication de ladite note dans le journal. En somme, ces décisions interviennent dans le cadre de l’amélioration de la production des produits destinés à la consommation en Algérie.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -