Algérie : Nouvelle hausse des prix des voitures

Algérie – Suite à l’annonce du gel de l’importation de voitures de seconde main (de moins de 3 ans), le marché des voitures d’occasion connaît une nouvelle flambée des prix.

Depuis la décision relative au gel de l’importation de véhicules de seconde main (moins de 3 ans), une flambée des prix de voitures en vente en Algérie est intervenue, expliquent des observateurs. Depuis quelques semaines, le marché de l’automobile connaît une hausse significative, les coûts ne cessent de grimper, voire exploser.

Il convient de rappeler que le ministre de l’Industrie était de passage sur les ondes de la Radio nationale Chaîne 1. Ce dernier s’est alors prononcé sur le sujet qui suscite l’engouement au sein de la population. Il a indiqué, dans ce sens, que l’importation des voitures n’est certainement pas la priorité du gouvernement.

Son secteur mise plutôt sur la relance de l’Industrie automobile dans le pays. Il a ainsi fait savoir que plusieurs options entre l’Algérie et l’Allemagne sont en cours de discussion et d’étude. Cela afin d’activer la fabrication et commercialisation des voitures en Algérie.

Taille moyenne de la hausse

Cette affirmation entraînerait des records supplémentaires des prix de voitures en Algérie, rédige Echorouk. Le gel ci-dessous précité a provoqué une hausse estimée à 20 millions de centimes en seulement 24 heures.

Mais il y a aussi la fermeture des marchés de l’occasion au vu du contexte sanitaire. Cette mesure a en effet causé la forte poussée des prix des voitures d’occasion que l’Algérie n’ait jamais connue. C’est d’après la même source.

Les revendeurs de voitures d’occasion dictent leur lois sur Internet ? 

Pour mieux illustrer la flambée des prix des véhicules, le média susmentionné a relevé quelques exemples sur les réseaux sociaux. En parcourant des groupes et des pages d’achat en ligne, il est évident que beaucoup de revendeurs tirent profit d’une situation confuse.

Ainsi, les citoyens désirant acheter un véhicule se retrouvent dans une situation plutôt délicate et perplexe. Un internaute a posté une publication. Il a écrit : « J’ai reçu une offre de 225 millions centimes pour cette Toyota Yaris 2013 ».

L’internaute demande donc un prix plus élevé que celui précité pour son véhicule d’occasion, année 2013.  Cela a provoqué le désaccord de plusieurs acheteurs potentiels. Ces derniers ont fait remarquer que c’est excessivement élevé par rapport au marché international.

Plus d’exemples

Sur un autre site internet, un autre marchand auto a affiché le prix de sa Peugeot 306/2013 d’un moteur Diesel. Il a indiqué qu’il n’a pas encore retenu l’offre que lui a proposé un intéressé, soit 150 millions de centimes. Les prix des voitures d’occasion flambent alors de manière surprenante ces derniers jours.

Toutefois, face à ces circonstances, beaucoup font preuve d’humour en attendant une éventuelle chute sur ce marché. Un citoyen algérien a eu le don de poster la photo d’une voiture complètement défaillante

Il commente : « Suite aux déclarations du ministre, une offre de 100 millions de centimes m’a été proposée », a-t-il rédigé ironiquement. Et pour citer un dernier, un internaute a inscrit sous une publication : « Les courtiers se consolent du malheur des importateurs ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes