Algérie : voici la nouvelle espérance de vie des Algériens

Algérie – Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a indiqué que l’espérance de vie des Algériens a augmenté par rapport aux années précédentes. On relate pour vous ses propos dans la suite de cette édition du 28 juillet 2022. 

Les Algériens vivent plus longtemps qu’avant. C’est ce qu’a révélé le ministre de la Santé. Cela lors d’une rencontre organisée, hier, à l’occasion de la journée mondiale de la population. Et ce, en présence de représentants des agences des Nations Unies et de plusieurs secteurs concernés. Selon le responsable, l’espérance de vie a connu une hausse ces dernières années en Algérie. 

Dans le détail, Abderrahmane Benbouzid a cité les différents programmes nationaux. Ceux adoptés en matière de croissance démographique et leur relation avec le développement socio-économique. Il a également annoncé les derniers progrès dans les domaines de la santé et de l’enseignement. En soulignant des améliorations dans les conditions de vie de la population. Il s’agit de ce qu’a apporté le quotidien arabophone Echorouk.  

Le premier responsable du secteur a mis en avant l’importance de cette avancée marquée par une baisse notable du taux de mortalité infantile et maternelle. Selon le même responsable, le taux de mortalité infantile durant les dernières années est estimé à 18.9 cas de décès pour les moins d’un (1) an sur 1.000 naissances vivantes. Tandis que le taux de mortalité maternelle a atteint 48.5 cas de décès sur 100.000 naissances vivantes. 

Algérie : vers le parachèvement du 6ᵉ recensement général de la population 

Par la même occasion, Benbouzid a fait état d’une augmentation de l’espérance de vie chez les hommes et les femmes. La durée de vie moyenne des deux genres en Algérie s’élève désormais à 77 ans. Ce dernier reste un indicateur reflétant l’état de santé de la population, a souligné le responsable. 

Par ailleurs, le ministre de la Santé a insisté sur l’impératif de poursuivre les efforts dans le souci de garantir une prise en charge sanitaire de qualité. Mais aussi d’accorder un intérêt particulier aux femmes en âge de procréation, aux enfants, aux handicapées et aux personnes âgées.  

En outre, Benbouzid a affirmé que l’année 2022 verra le parachèvement du 6ᵉ recensement général de la population et d’habitat. Dans ce cadre, il a appelé les membres du Comité national de population à mettre à jour la politique nationale de population pour 2030. Cela, en adoptant une approche basée sur la flexibilité démographique. Et en renforçant la coopération intersectorielle. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes