Algérie : nouvelle découverte de pétrole et de gaz annoncée par Sonatrach ce 29 mars

Énergie – L’entreprise algérienne Sonatrach annonce une nouvelle découverte de pétrole et de gaz dans une wilaya d’Algérie, ce 29 mars. Apprenez-en davantage dans les prochaines lignes de cet article.

Le groupe pétrolier Sonatrach a annoncé une nouvelle découverte importante de pétrole et de gaz dans une wilaya en Algérie. Dans le détail, il s’agit d’un puits de délinéation réalisé avec succès dans l’ouest d’Oglet En Nasser-2 (WOEN-2). Et ce, dans le périmètre Est 1 de Touggourt, situé au nord du champ de Hassi Messaoud.

En effet, Sonatrach a dévoilé cette information par le biais d’un communiqué de presse rendu public. Au travers cet écrit, le groupe a accentué l’important potentiel pétrolier présent à Touggourt. Par la même occasion, l’entreprise a souligné qu’elle prévoit d’avancer l’évolution de ce pôle dans les plus brefs délais en vue de booster la production de l’Algérie en matière de pétrole.

Par ailleurs, le communiqué à indiqué que ce puits de délinéation WOEN-2 autorise l’élargissement des réserves en place du gisement du pétrole brut d’Oglet En Nasser vers le nord. Cela, du fait que cette découverte se situe à une vingtaine de kilomètres des installations de traitement de Rhourde El Amar. Selon la même source, ce puits assure des hauteurs utiles de 15 et 13 mètres au niveau du Trias et de l’Ordovicien dans l’ordre.

Pétrole et gaz en Algérie : voici les estimations de la nouvelle découverte

Dans ce sillage, Sonatrach a révélé qu’avant le forage du puits de délinéation en question, le volume de brut en place était estimé à 546 millions de barils. Cette estimation comprend à la fois le volume du brut prouvé ainsi que celui probable.

Toutefois, les résultats favorables dudit puits ont donné lieu à une revalorisation beaucoup plus importante que prévu. Autrement dit, les volumes en question sont à présent à 961 millions de barils. C’est-à-dire que l’apport du puits de délinéation WOEN-2 est apprécié à 415 millions de barils.

Enfin, il est important de noter que le groupe a plaidé, à nouveau, le potentiel de cette région d’Algérie. À ce propos, Sonatrach a fait savoir que le Trias présente déjà des avancements considérables. Mais aussi, une autre zone pétrolière émerge dans ce même endroit, le réservoir Ordovicien. Ainsi, ce dernier suscite beaucoup d’intérêt et est au centre de multiples études visant son exploration.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes