Algérie : Nouvelles taxes/conditions pour les voyageurs algériens en 2020

Algérie – Chaque nouvelle année apporte son lot de changements pour les voyageurs Algériens, que ce soit au niveau des tarifs, des démarches d’octroi de Visa ou encore des démarches administratives.

En effet, la nouvelle Loi de Finances 2020 a apporté quelques changements qui impacteront tout naturellement les ressortissants algériens, au pays et à l’étranger.

Ainsi, l’article 72 alinéa 2 de la Loi des Finances 2020 autorise les Algériens de ne pas déclarer aux services de douanes la somme d’argent en leur possession, du moment que le montant en devises ne dépasse pas les 5.000 euros.

Une aubaine pour les voyageurs algériens qui voyaient en l’ancienne mesure, une sévère restriction dans leur budget de voyage puisqu’ils étaient obligés de déclarer leur somme en devises, lorsque celle-ci dépassait les 1.000 euros.

Nouvelles taxes sur les passeports

Avec l’entrée en vigueur de la nouvelle loi de finances, les mineurs et les étudiants membres de la diaspora établis à l’étranger seront soumis à une taxe de timbre sur les passeports qui s’élève à 3.000 dinars; conformément au cours du dinar face aux devises étrangères, stipulent les article 35 et 36 de la loi de Finances 2020.

Dans le même sillage, l’article 34 de la loi de Finances 2020 stipule quant à lui qu’une « taxe forfaitaire sera appliquée pour chaque voyageur muni d’un passeport et se rendant à l’étranger par la voie routière ou ferroviaire ». Elle passera de 500 DA à 1.000 DA. Cependant, cette taxe ne sera pas pas appliquée aux algériens « titulaires de la carte de frontalier »; comme le stipule l’article 128 du code du timbre.

Pour rappel, la communauté Algérienne établie à l’étranger souffre considérablement des prix des billets d’avions qui sont considérés comme les plus chers au monde. Les tarifs, déjà très élevés, devraient êtres revus à la hausse avec l’introduction de ces nouvelles taxes.

Nouvelles conditions pour le Visa Schengen

À compter de Février 2020, toute demande de Visa Schengen sera soumise à un « nouveau code » et cela dans tous les États membres de l’Union Européenne. Cette nouvelle mesure concernera donc tous les demandeurs du Visa Schengen, dont les Algériens.

Ainsi, les frais de demandes de visa passeront de 60 € à 80 € et celui de 35 € passera à 40 €. Les enfants en bas âge de 0 à 6 ans; seront néanmoins dispensés des frais de visa.

Le code des visas autorisera par ailleurs l’envoi du formulaire de demande par voie électronique, dans le but de faciliter les procédures. La période de dépôt des demandes a été prolongée de 3 à 6 mois; et doit être au minimum de 15 jours avant le voyage.

Par ailleurs les voyageurs fréquents ayant des antécédents de visas positifs et une situation économique stable se verront accorder un visa plus facilement; voire des entrées multiples d’une durée de 5 ans maximum.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes