Algérie : voici le nombre de voitures à importer pour satisfaire le marché de l’automobile

Automobile – Face à la pénurie de voitures en Algérie, quel est le nombre de véhicules à importer pour combler le déficit sur le marché national ? Découvrez combien, ce 08 novembre 2021.

Afin de suppléer à l’insuffisance en voitures qui touche le marché automobile en Algérie, le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a avancé un nombre de véhicules à importer et à fabriquer. Celui-ci est estimé entre 250.000 et 350.000 véhicules par an. Ce qui résulte du déficit enregistré dans les dernières années.

À ce titre, le responsable a révélé que les investissements dans ce domaine sont au centre de l’attention de plusieurs constructeurs internationaux. D’ailleurs, des réunions ont eu lieu avec plusieurs d’entre ces professionnels de l’automobile, européens et asiatiques, souligne-t-il. Cependant, aucune marque ne peut être dévoilée pour l’instant. Et ce, jusqu’à l’aboutissement des négociations, a-t-il met en emphase. C’est ce qu’a relaté Echaab.

Importation de voitures en Algérie : à quoi pouvons-nous nous attendre ? 

Au sujet de l’importation de voitures qui est toujours attendue, le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a affirmé que le début du processus d’importation de voitures neuves commencera aussitôt les agréments délivrés aux concessionnaires. Cela n’attend que la décision du comité technique chargé d’étudier les dossiers.

Pour résumer, le comité a reçu, hier, 66 demandes d’importation de différents types de véhicules. Toutefois, seulement 27 ont été étudiés. À ce propos, le même gérant a expliqué qu’à ce jour, aucun avis favorable n’a été rendu. En fait, cette même instance a déjà rejeté 19 dossiers en formulant une réserve à 8 autres.

En ce qui concerne l’importation de voitures d’occasion de moins de trois ans, il a expliqué que les douanes ont été autorisées. C’est pour ces voitures à titre « exceptionnel » et « transitoire ». Donc cela pourra réduire la pression sur le marché des voitures de tourisme. Celui-ci a connu une grave pénurie pendant des années, dit-il. Telle chose se concrétisera par le biais de la Loi de finances 2022.

Pour activer la nouvelle mesure, un projet de décret exécutif a été proposé. Il précise les modalités d’importation des véhicules. Ceux de tourisme d’occasion par les personnes physiques avec leurs propres deniers. Cela se fera avec le paiement des droits de douane et la TVA. Toutefois, le texte est actuellement étudié par les ministères concernés, notamment sur le plan financier, d’après le même quotidien généraliste.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes