AccueilSociété et CultureSociétéAlgérie : le nombre de migrants africains subsahariens a doublé en 2021

Algérie : le nombre de migrants africains subsahariens a doublé en 2021

 Algérie – Apprenez, ce 18 décembre 2021, pourquoi le nombre de migrants africains subsahariens s’est multiplié par deux cette année par rapport à l’année 2020.   

Témoignant d’une hausse continue depuis 2016, le nombre de migrants africains subsahariens a doublé en Algérie en 2021. Ainsi, les chiffres indiquent 10.889 africains de différentes nationalités entrés clandestinement au pays. Contre 5825 en 2020.

En réalité, l’augmentation du nombre de migrants africains subsahariens arrêtés en Algérie cette année, à savoir en 2021 est dû un assouplissement. Celui relatif aux mesures prises pour la précaution contre la propagation de la Covid-19. C’est en tout cas selon les propos  d’experts dans le domaine de la migration et de la sécurité nationale. L’APS reprend leurs déclarations.

En outre, le chef de service de la Police judiciaire relevant du Commandement de la Gendarmerie nationale (GN), a rapporté le recensement en Algérie. Celui d’un nombre dépassant les 10.000 migrants clandestins africains subsahariens en 2021. Ce responsable est le lieutenant-colonel Sayeh Boussif.

Algérie : hausse de la criminalité est-elle liée au nombre de migrants africains ? 

La relation entre le taux de criminalité en hausse en Algérie et le nombre croissant de migrants clandestins africains est évidente. C’est en tout cas ce que Boussif explique. Cela après son intervention sur « l’approche criminelle et opérationnelle sur le trafic d’immigrants et sa relations avec la criminalité transfrontalière ».

Suite au deuxième jour des travaux de la journée d’étude sur « l’immigration clandestine en Algérie : problématique et enjeux » le même responsable a communiqué les chiffres. Ceux relatifs à la criminalité dans notre pays. Dans ce sens, les services de la GN ont pu désorganiser 445 réseaux de trafic de migrants. C’était depuis l’année 2018 à 2020. Parmi ces passants clandestins en Algérie avant 2021, on révèle 1285 criminels.

Par ailleurs, l’expert dans les affaires de l’immigration et des questions sécuritaires au Sahel africain, Hassan Kacimi a souligné l’importance de l’aspect humain. Dans le cas du grand nombre de voyageurs clandestins entré en Algérie en 2021, l’aide de l’ONU est indispensable. C’est pourquoi il met l’accent sur l’aide économique dans ces pays d’Afrique. Et ce, dans le cadre du programme de développement durable.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes