Algérie : voici les mots de passe les plus piratés

Digital – Tradition oblige ! Comme tous les ans, le gestionnaire de mots de passe avec chiffrement, NordPass, a mis à jour son Top 200 des codes de sécurité les plus fréquemment piratés, et sans surprise, la thématique « Algérie » suivie de chiffres arrive parmi les premiers au classement. On vous en dit un peu plus, ce 28 juin 2021, dans les lignes qui suivent. 

Code de protection des données personnelles : les internautes sont, constamment, confrontés à ce problème à la fois simple et compliqué. Et en grande majorité, les Algériens ont cette fâcheuse tendance à utiliser exactement les mêmes. C’est ce que confirme, une fois de plus, la nouvelle enquête réalisée par le spécialiste de la sécurité électronique, NordPass. « Algérie » est l’un des mots de passe les plus courants et surtout les plus piratés.

Fierté nationale ou solution de facilité ? Nombreux sont ceux qui préfèrent protéger leurs ordinateurs et comptes en tous genres sur Internet en incluant leurs coordonnées personnelles, souvent disponibles notamment sur leurs réseaux sociaux. À savoir, leurs dates de naissance, leurs propres noms, celui de leurs parents, de leurs animaux de compagnie ou encore de leurs livres préférés. 

Tandis qu’une deuxième catégorie se laisse carrément guider par sa fierté d’appartenance nationale. Sauf qu’à leur grand dam, plus leurs mots de passe sont simples et courants, plus les risques de piratage augmentent. Ce qui laisse la porte grande ouverte aux hackers, qui parviennent à les déchiffrer en un rien de temps, comme en témoigne le dernier rapport de NordPass.  

« Algérie » : un code de sécurité aisé à deviner 

En partenariat avec une société tierce spécialisée dans la recherche sur les fuites de données, NordPass a classé « Algérie » parmi les combinaisons les plus déchiffrées par les pirates informatiques durant l’année écoulée. Le mot de passe typiquement algérien se positionne neuvième derrière « Marseille ». 

Comme à l’accoutumé, on retrouve en tête du classement l’indémodable suite de chiffres. Sans surprise, « 12345 » squatte la première place du podium. Cette combinaison bien commune a encore séduit plus de 2,1 millions d’utilisateurs au cours de l’année précédente. « Azerty » et « Qwerty» stagne, quant à elles, dans le Top 3. Elles sont respectivement deuxième et troisième du classement. 

À contrario, « Bajaonel12 » est le mot de passe le plus difficile à démêler. Utilisé par 35.000 internautes, les surdoués du piratage n’ont réussi à le détecter qu’au bout de douze (12) jours. Il sied de noter les recommandations qu’a formulées le gestionnaire de mots de passe. NordPass déconseille à tout internaute les schémas les plus classiques, avec une majuscule au début et un symbole placé à la fin

La spécialiste de la sécurité numérique recommande l’utilisation d’un code long et complexe. Il doit, souligne-t-elle, comprendre ponctuations, symboles, chiffres et lettres. Pour générer une protection solide des réseaux sociaux, NordPass préconise de se servir d’un générateur de mots de passe à l’instar de DashLane. Il est notamment conseillé de changer son code secret assez fréquemment et régulièrement.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes