Algérie : devant la mosquée, un fidèle est tué pour « avoir appliqué un hadith »

Algérie – À Annaba, deux jeunes ont assassiné de sang froid un fidèle devant la mosquée. On vous dévoile le motif surprenant de cet homicide, dans cette édition du 15 novembre 2021.

« Celui qui voit un mal et le change avec sa main s’est certes désavoué. Celui qui ne peut pas le changer avec sa main et le change avec sa langue s’est certes désavoué… », dixit le prophète Mohamed (SWS). La victime à Annaba en Algérie a justement essayé, en tant que fidèle, de mettre en œuvre cette injonction à proximité d’une mosquée. Elle a tenté de conseiller un duo de jeunes au langage grossier. Ça lui a coûté la vie.

Ils assassinent alors un jeune homme pour leur avoir donné des conseils ! Deux individus à Annaba en Algérie prennent donc la vie à un jeune fidèle devant la mosquée. Le quotidien L’Est Républicain a divulgué les détails de cet effroyable meurtre. On va le reprendre pour vous dans les lignes suivantes. 

Pour en dire plus, l’homme abattu s’appelait Mohamed. Il habitait une localité située à quelques kilomètres au sud de la ville d’Annaba. Le jeune en question était très estimé dans son entourage. Alors, Mohamed était un fervent croyant et il ne ratait jamais ses prières, dans la mosquée.

Dernièrement, en quittant celle-ci, Mohamed a abordé deux jeunes qui proféreraient des propos obscènes devant le lieu de culte. Il leur a poliment rappelé que la mosquée est sacrée. Donc, il n’est pas convenable de prononcer des grossièretés juste devant un lieu parreil. Les deux jeunes ont mal pris le conseil. Alors, dans la foulée de la prière d’El Maghreb, à la sortie du bâtiment dédié au culte musulman, ils massacrent Mohamed à coups de canne.

Les habitants réclament l’application de la peine de mort 

Dès lors, la Protection civile a évacué la dépouille de la victime vers l’hôpital universitaire Ibn Rochd. Il a été directement admis aux urgences chirurgicales du centre hospitalier. Cependant, les coups reçus par le jeune se sont finalement révélés mortels et les médecins n’ont pas réussi à stopper l’hémorragie crânienne. Ainsi, le malheureux Mohamed meurt dans des circonstances tragiques.

Le mobile de ce crime volontaire et prémédité paraît hallucinant pour beaucoup. Les deux agresseurs devaient être sous l’effet de substances psychotropes pour avoir commis un acte aussi barbare et d’une telle gratuite déconcertante. 

Par ailleurs, les services de sécurité ont ouvert une enquête et ils cherchent toujours à arrêter les assassins. En outre, le crime horrible commis à poussé les habitants du quartier de Mohamed à réclamer l’exécution des deux suspects recherchés.     

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes