AccueilÉconomieDevise AlgérieAlgérie : voici le montant en devise autorisé pour traverser la douane...

Algérie : voici le montant en devise autorisé pour traverser la douane sans déclarer

Argent – Quel est le montant en devise qu’un voyageur peut faire entrer et sortir d’Algérie sans justification auprès de la Douane ? Telle est la question qui entoure les voyages depuis et vers les aéroports algériens et à laquelle nous allons tenter d’apporter une réponse ci-dessous. 

Les autorités ont vu et revu à maintes reprises le seuil de billets de banque étrangers autorisé à être exporté ou importé sans déclaration douanière. Chose qui a alors suscité une certaine confusion. Cela autour du sujet lié à l’importation et exportation matérielles de monnaies. Pour vous éviter toute mésinformation, nous exposerons le montant en devise que toute personne peut transporter avec exemption des obligations édictées par la Douane, en Algérie. 

Ça se passe dans la suite de cette édition du dimanche 18 décembre 2022. Mettons-nous-y alors tout de suite ! Commençons par les voyageurs de nationalité algérienne ! Ils sont exemptés de toute obligation de déclaration auprès des services de la DGD, si le montant ne dépasse pas la barre des 1.000 euros ou leur équivalent en d’autres espèces. 

Les passagers étrangers peuvent, eux aussi, importer ou exporter, une somme sans passer par une soumission douanière. Mais seulement si elle est égale/inférieure à 5.000 euros ou son équivalent en d’autres devises. Nous vous en disons plus dans la deuxième partie du présent article. 

Devises : tout ce qu’il faut savoir sur les montants autorisés à la sortie du sol algérien 

Il est possible de faire sortir toute somme en monnaies étrangères ou en chèques. Toutefois, quelques conditions s’imposent. Dans le détail, les résidents sortant du territoire national sont tenus de présenter une attestation de virement, communément appelée un avis de débit, si la valeur est inférieure ou égale à 7.500 euros. 

Si elle est supérieure à ce chiffre, une présentation d’une demande aux fins d’autorisation par la Banque d’Algérie (BA) est nécessaire. Il s’agit là de ce que précise la Direction générale des douanes (DGD) sur son site officiel. 

Quid des voyageurs non-résidents ? En ce qui les concerne, une autorisation de change de la Banque d’Algérie (BA) est obligatoire, dans l’éventualité où la somme excède les 7.500 . Il est important de noter que toute déclaration falsifiée constitue une infraction. Elle suffit pour que l’auteur soit punissable. 

Ce dernier se verra ainsi infliger des sanctions lourdes qui se résument en trois points. Soit une peine d’emprisonnement allant de 2 à 7 ans et une amende. Celle-ci ne saurait être inférieure au double du montant sur lequel a porté la violation. En plus de la confiscation des moyens utilisés pour la fraude.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici