AlgérieSociété et Culture

Le documentaire « Algérie, mon amour » de France 5 suscite la polémique 

11
algérie mon amour
S'abonner :

Algérie/France – « Algérie, mon amour » de Mustapha Kessous est un long-métrage documentaire dédié au Mouvement populaire enclenché le 22 février 2019 en Algérie. Le film a été diffusé sur France 5 dans la soirée du mardi 26 mai. Le reportage est loin de faire l’unanimité entre Algériens sur le web.

Le documentaire réalisé par Kessous a réuni cinq jeunes algériens dans les vingtaines. Ces hirakistes ont été interviewés tout au long des 65 minutes que dure le film. Mehdi, Anis, Hania, Athmane et Sonia ont tous participé à l’œuvre. Ils sont respectivement ingénieur, étudiant, technicienne de cinéma, avocat et psychiatre.

« Cette révolution a permis à chacun de se réapproprier le pays. On a compris qu’il nous appartenait », estime Hania. « Les enfants de 5-6 ans qui ont pris l’habitude de sortir chaque vendredi ont connu ce sentiment d’appartenir à une nation, ils ne pourront pas subir ce qu’on a subi. C’est ça, le Hirak », ajoute la technicienne dans le 7ème Art.

Mais beaucoup des téléspectateurs algériens qui ont vu l’intégralité du film ont émet nombre d’objections. Les internautes algériens parlent d’un documentaire qui a tordu le cou au Hirak en lui attribuant une image qui n’est pas la sienne. Les revendications des hirakistes ont été dénaturées selon les mêmes avis mécontents. Les réseaux sociaux connaissent une montée de polémique et d’indignation à ce sujet.

Le documentaire « Algérie, mon amour » accusé d’être « réducteur »

Le hashtag « #Ce_n_est_pas_mon_Hirak #France_5 » a été lancé par les internautes en guise de riposte contre ce qu’ils décrivent comme une « tentative de désinformation ». Le documentaire français est entre autres accusé d’être réducteur et de tout ramener au « sexe ». Un internaute dit dans ce sillage : « Se baser uniquement sur des jeunes pour nous parler de leur frustration sexuelle et de jeunes filles de 20 ans qui boivent de la bière mélangé à du Fanta et vont en boîte de nuit, ça ne représente pas le Hirak ».

"Nous devons écrire notre histoire nous même ! pour que nul ne nous la raconte "Les revendications du Hirak sont…

Publiée par Amel Zen sur Mardi 26 mai 2020

Un autre se disant déçu souligne : « La montagne a accouché d’une souris. France 5 a réalisé son documentaire sur le Hirak à Hydra ». Ce quartier est situé dans les hauteurs d’Alger réputées pour abriter les populations aisées. Des lieux chic où l’on mène un mode de vie occidentalisé extrêmement « coûteux ». Drôle de façon d’aborder le Mouvement de protestation qui, parmi d’autres revendications, réclame la justice sociale.

Les réseaux sociaux algériens bouillonnent

« Nos jeunes sont beaucoup plus brillants, plus nobles et plus engagés que vos petits plans à la con servis avec un zeste d’alcool et un soupçon de sexe. Décidément les clichés des médias français sur l’Algérie ont la peau dure », dit le journaliste algérien Hassan Moali à l’adresse des auteurs du documentaire « faussement intitulé Algérie, mon amour ».

Le vice-président de la Ligue Algérienne de défense des droits de l’Homme (LADDH) est intervenu dans ce sens.  « Exigeons de nos chaînes TV nationales de faire des reportages et des débats libres pour montrer le vrai visage du Hirak »; a écrit Saïd Salhi sur son mur Facebook.

Article recommandé :  Médias en Algérie : Belhimer réagit fort aux images d’Ouyahia au cimetière

Air Algérie annonce le rapatriement des Algériens bloqués à Londres

Article précédent

Algérie/Coronavirus : Près d’un million d’entreprises menacées de faillite

Article suivant

Lire aussi

11 Commentaires

  1. Effectivement il manque une vision objective et surtout des témoignages de toutes les catégories sociales qui sont très impliquées dans le Hirak; pourquoi ne pas également interroger les commerçants, les entreprises, les enseignants…etc sur l’impact de ce mouvement pour la société algérienne et leurs attentes; dommage car une partie du documentaire est très intéressante mais dans l’ensemble il ne reflète pas la réalité…Courage aux Hirakistes

  2. Comme de coutume la chaîne France 5 ne pouvait se départir de cette étiquette qu’ont les Français sur les Algériens. En d’autres termes le reportage à été préparé et guidé pour ne pas connaître le Hirak. Si l’on venait à réaliser un reportage dans le vrai, les deux pouvoirs vont s’affronter à coup de convocation des ambassadeurs, mais puisque le film n’est qu’un navet aucune réaction officielle n’est venu assombrir ce ciel serein algero-français.
    Parler du Hirak , c’est toute une idéologie républicaine , c’est tout un programma , justement , qui risque de mettre en péril cette relation “je t’aime, moi non plus ” entre cette Algérie et la France. Le Hirak est bien plus profond que ce qu’a voulu nous montrer France 5. Passons sur ces scènes sournoisement tournées autour de la bière et autres cigarettes pour les filles, non!!!! Ce n’est pas le caractère Algérien de la jeune fille.

  3. Le Filme de la subversion Algérie mon amour il nè à Paris comme le néo hirak el harki téléguidé et financé par les services français spécialistes des coups tordus avec la complicité des traitres néo harkis pires que leurs aînés harkis.
    le lobby ultra-raciste français il est en étroite relation avec certains pseudos algériens traîtres sans fierté nationale ni sentiment d’appartenance à cette patrie et qui sont toujours attachés à leurs maîtres colonialistes français.
    le vrai hirak des vrais patriotes nationalistes algériens qui ont chasser un régime néfaste des escrocs corrompus voleurs des richesses du peuple algérien il est mort et si on ne comprend pas on moura avec lui.
    un néo hirak de certains extrémistes xénophobes et traîtres à la patrie né à Paris et financé par les services français spécialistes des coups fourrés pour provoquer le chaos dans le pays, car le néo colonialisme perd sa guerre médiatique en Algérie.
    avec ce nouveau gouvernement algérien, la France n’a pas sa place Algérie ni aucune influence.

  4. ces conards ne representent pas l’algerie

  5. Mustapha kessous étant francais aurait dû titrer ‘france mon amour’. Les vendus ne peuvent prétendre aimer l’ALGERIE ! La preuve, dans ce navet ça ne parle que de sujets pervers et avec des pervers S.V.P ! En vérité, Mustapha kessous larbin de service veut apprivoiser cette petite minorité pro occidentale au profit de ses maîtres de toujours aux fins de les manipuler en temps opportun sauf que les masques étant tombés, ça ne marcherait plus ! L’Algerie ne peut appartenir qu’à ses enfants et les intrus ont intérêts à rejoindre les leurs !

  6. Bonjour
    Bon courage pour les hirakistes ,il ne faut rien lâcher.

  7. L Algérie ça doit être un pays très moderne avec toute sa jeunesse instruite avec médecins,ingénieurs, chercheurs attirés par les pays européens. Mais il faut leurs donner les moyens.
    Pendant l age d or des arabo musulmans on mettait les moyens pour ses gens ,maintenant on les poussent à partir .
    On importent tous au pétrodollar au lieu d investir sur le long terme.
    Allah nous met dans le droit chemin.

  8. Nous avons attendu avec impatience le documentaire annoncé sur l’Algérie sur la 5, et la 5 a accouché d’une mouscaille puante, dommage pour la présentatrice, je la croyais plus clairvoyante que ça pour faire le discernement, mais cela conforte mon opinion sur le fait que sous des apparences d’amitié pour ce pays, beaucoup de français, plus ou moins instruits gardent dans leurs gènes hérités d’une époque que je ne veux pas rappeler et dont je ne veux pas me rappeler pour l’instant, une opinion hérité de Bugeaud et relayé par le pen et aujourd’hui défendu par ceux qui portent encore dans leur histoire d’algériens, les relents puants de l’ignominie de la colonisation. Qui êtes vous M Kessous, un descendant d’algériens qui garde au fond de son inconscient les frustrations de ceux qui auraient voulu que l’Algérien reste le bougre ignorant et colonisé qui plie l’échine et baisse les yeux lorsqu’il croise « le mitre français civilisé » ? Un rejeton qui aurait voulu qu’on le considère comme celui qui n’a plus à rien à voir avec ce peuple qu’il honnit ? n’en tienne qu’à cela, changez de nom, et de peau si vous y arrivez. Peut être alors vous gagnerez l’estime et la complaisance de ceux qui vous payent pour aller cracher votre fiel sur le peuple algérien. Et d’ailleurs combien vous a-t-on payé pour produire un excrément pareil (je ne trouve pas de mot pour le qualifier)l? J’espère que beaucoup pour peut être contrebalancer le ‘beaucoup » de haine et de dégout que vous avez fomenté contre votre propre personne. Quel regard portez-vous sur votre père, votre grand-père , votre mère, vos sœurs ? Quelle haine avez-vous dans les tréfonds de votre être ? Quel conflit vous mine pour que vous renvoyiez des algériens cette image subjective et tronquée, inexacte, falsifiée à mort, estropiée par un regard biaisé et une arrière pensée abjecte ? Vous a-t-on dit que vous alliez être le nouvel ambassadeur de la jeunesse algérienne auprès des médias français et que pour cela, comme un apprenti soldat, vous devez vous trainer dans la boue et empruntez les canaux dans lesquels se déversent tous les excréments de Paris ? Si c’est le cas on vous a bien eu, parce que les premiers qui regardent une émission sur l’Algérie, ce ne sont pas les français, ils ont préféré regarder la 2 ou la 6 ; ce sont les algériens, d’ici, d’ailleurs et du pays, et vous savez pourquoi ? Parce que les algériens d’ici, d’ailleurs et du pays vouent un amour sans faille à leur pays et à leur peuple, et que par-dessus tout ils sont fiers d’être algériens, ce qui ne semble pas être votre cas. Ce que vous n’avez pas compris, et en cela je ne vois rien en vous d’algérien, c’est qu’un algérien, qu’il vive en Algérie, en France ou au Canada, porte en lui un amour immensurable pour son pays et un respect inconditionnel pour son peule. Alors lorsque vous produisez une ignominie aussi grossière, vous touchez à la dignité de tous les algériens, à leur fierté ; et ceux qui touchent à la fierté des algériens signent leur propre déchéance. Dites moi M Kessous , où sont les milliers de femmes d’un certain âge, d’un âge moyen, jeunes et très jeunes, voilées souvent ou cheveux au vent, ? Où sont les milliers d’étudiantes en foulard ou en jeans, levant les banderoles et marchant avec hardiesse et courage ? Où sont les milliers d’hommes vieux et barbus, jeunes et vaillants, martelant à qui veut les entendre qu’ils défendent les valeurs d’une Algérie libre et moderne mais qui ne veut pas ressembler à la France ? où sont les carrés d’avocats, juges, professeurs,médecins, universitaires,… Pourquoi avez-vous biaisé la vérité en montrant, pour représenter le Hirak, 3 freluquets marginalisés et perdus aux abords d’une société qui travaille qui avance ? Trois jeunots en plein crise d’adolescence prolongée qui pensent que boire de l’alcool en cachette et fumer un joint fera d’eux des êtres libres et responsables ? Pour dire voici les leaders de la contestation en Algérie ? (Dommage pour le jeune avocat prometteur et conscient que vous avez mêlé à votre ignominie) Ces trois jeunes qui apparemment vous ont inspiré révèlent-ils vos frustrations profondes ? Si oui, faites plutôt des petits reportages sur les milliers de délinquants en France, vous en trouverez à tous les coins de rue, sur les gilets jaunes,sur l’alcool ,les drogues et leur méfaits dans ce pays, sur la pauvreté et la rue ;mais de grâce ne vous occupez plus de l’Algérie, ni du peuple algérien, ; ils n’ont que faire d’un apprenti reporter qui ferait mieux de changer de métier puisqu’il ne sait pas que dans un travail de recherche ou d’exposition d’autrui, doit prévaloir l’honnêteté intellectuelle et l’objectivité, et ce n’est hélas pas votre fort. Vous n’avez malheureusement pas l’étoffe du métier même si les médias français sont connus pour leur déliquescence et leur parti-pris. Sachez que quand vous parlez de l’Algérie, les premiers à se sentir concernés ce sont les algériens et ceux-là ne pardonnent ni le mensonge ni la souillure, et vous les avez tous éclaboussés.
    Cessez de vous préoccuper de l’Algérie, chercher ailleurs un exutoire, faites plaisir à vos « maîtres et commanditaires » en vous occupant des faits dives et meurtres, vous pourrez y soulager votre turpitude et infamie sans que personne ne vous le reproche. Quant à Marina Carrère d’Encausse, je l’aimais bien pour son sérieux et sa finesse ; mais là, grosse déception ; un conseil : occupez vous de ce que vous savez faire et n’apportez pas votre caution à ce que vous ne connaissez pas car je suis sure, vous n’avez jamais mis les pieds en Algérie. Parler de ce qu’on ne connait pas relève de la suffisance et de l’outrecuidance, rappelez vous votre ancien acolyte en a bien fait les frais. Un deuxième conseil :présentez vos excuses aux millions d’algériens que vous avez offensés.

  9. Vu le documentaire en entier et il est très drôle de voir que les gens qui le critiquent y compris dans les commentaires ne l’ont même pas vu et de basent sur une scène. Le documentaire se résumerait au sexe ??? 4 des 5 intervenants n’en parlent pas une seule seconde pareil pour l’alcool. Ils parlent des libertés politiques économiques et de la corruption ainsi que du code de la famille. Il est f ailleurs intéressant que les critiques ne citent pas un extrait du documentaire ne donnent aucun argument. Leur critique se résume à des insultes et des slogans. Pathétique. Comme d’habitude on fait des procès de intention sans savoir de quoi on parle

  10. ﴿ وَدَّ كَثِيرٌ مِنْ أَهْلِ الْكِتَابِ لَوْ يَرُدُّونَكُمْ مِنْ بَعْدِ إِيمَانِكُمْ كُفَّارًا حَسَدًا مِنْ عِنْدِ أَنْفُسِهِمْ مِنْ بَعْدِ مَا تَبَيَّنَ لَهُمُ الْحَقُّ ﴾ [البقرة: 109]

    ﴿ وَالَّذِينَ كَفَرُوا بَعْضُهُمْ أَوْلِيَاءُ بَعْضٍ ﴾ [الأنفال: 73]

    ﴿ وَالْمُؤْمِنُونَ وَالْمُؤْمِنَاتُ بَعْضُهُمْ أَوْلِيَاءُ بَعْضٍ يَأْمُرُونَ بِالْمَعْرُوفِ وَيَنْهَوْنَ عَنِ الْمُنْكَرِ وَيُقِيمُونَ الصَّلاَةَ وَيُؤْتُونَ الزَّكَاةَ وَيُطِيعُونَ اللَّهَ وَرَسُولَهُ أُولَئِكَ سَيَرْحَمُهُمُ اللَّهُ إِنَّ اللَّهَ عَزِيزٌ حَكِيمٌ ﴾ [التوبة: 71]

    ذَا جَاءَ نَصْرُ اللَّهِ وَالْفَتْحُ (1) وَرَأَيْتَ النَّاسَ يَدْخُلُونَ فِي دِينِ اللَّهِ أَفْوَاجًا (2) فَسَبِّحْ بِحَمْدِ رَبِّكَ وَاسْتَغْفِرْهُ إِنَّهُ كَانَ تَوَّابًا (3)

    إنه لنصر حقيقي أن تبدي فرنسا عداوتها للجزائريين ، وخاصة الاسلام ، بهده الطريقة بدون حجاب فتكشف نفسها عارية ثاملة للعيان بدون حياء ، و انها الآن في فمة الضعف فأصبحت تلجأ للأكاذيب و التضليل ، لناطا لم تنشر الفيديوهات المعارضين لولاد فرانسا “مكانش الخامسة يا أولاد فرانسا ” “أنل ابن باديس منيس ابن باريس ” و نحوها

    يا فرنسا قد مضى وقت العتاب
    و طويناه كما يطوى الكتاب
    يا فرنسا ان ذا يوم الحساب
    فاستعدي و خذي منا الجواب
    ان في ثورتنا فصل الخطاب
    و عقدنا العزم ان تحيى الجزائر
    فاشهدوا… فاشهدوا… فاشهدوا…

    بإذنه تعالى ستخرج يا فرنسا صغيرة حقيرة يتبرأ منك الصديق قبل العدو

    اين السترات الصفراء
    يارب أكتب لنا احتلال فرنسا -كما فعلت -و اجعلها أرضا للجزائرين

  11. bonjour, très touchée par le reportage, car oui notre jeunesse est sacrifiée; oui j’ai quitté mon Algérie , car je ne voulais par voir mon fils sans avenir, je voulais le voir vivre, être libre. Je ne voulais pas que le voisin, la voisine, le gars, la personne dans la rue, dans son travail, le juge.
    J’ai sacrifié l’amour de mon pays à la liberté de mon fils. Ces jeunes sont la réalités de la vie en Algerie. Nous avons été jeune et oui nous n’avons pas eu de jeune, nous n’avions pas le droit à l’erreur, nous n’avons jamais été libre…. alors oui ils ne sont à travers ces témoignages d’une partie de l’iceberg. Les pays du monde vivent pour que leurs enfants leurs jeunesse vivent mieux et nous on leur tend le bâton. Vous êtes courageux, vous êtes si courageux, de parler ainsi…. que Dieu vous protège…. NOUS SOMMES TOUS RESPONSABLE DU MAL ETRE DE NOTRE JEUNE, NOUS N AVIONS RIEN FAIT, NOUS AVONS LAISSEZ FAIRE LES CHOSES. Dieu le tout puissant nous a demandé de faire des enfants pour les rendre heureux, pas pour nous.
    Saida 55 ans

Comments are closed.