Algérie : Les détails du versement du présalaire à l’apprenti en 2020

Algérie – De nouveaux dispositifs relatifs au versement du présalaire à l’apprenti en Algérie, ont été énoncés dans le journal officiel n°31. Voici les détails à retenir.

Effectivement, le décret exécutif fixant les modalités de versement du présalaire à l’apprenti a été publié au journal officiel n°31. Le gouvernement a annoncé l’instauration de nouvelles mesures économiques, au sujet du paiement du présalaire à l’apprenti, dont l’estimation est comprise entre 3000 et 12000 dinars par mois.

L’article 2 de ce décret, précise que « l’apprenti bénéficie d’un présalaire déterminé; perçu mensuellement durant toute la durée de sa formation et calculé à partir du premier jour de la formation ».

Pour sa part, l’article 3 figurant sur le même document, apporte plus de détails sur le principe du virement du présalaire à l’apprenti. « lorsque l’apprenti est placé auprès d’un employeur ou d’un artisan occupant d’un (1) à vingt (20) travailleurs; il perçoit un présalaire versé par l’État représenté par l’établissement public de formation professionnelle, d’un montant mensuel de 3.000 DA, durant les six (6) premiers mois de la formation », est-il précisé.

Des variantes exécutives dudit décret ont été invoquées à l’ordre du jour

Afin d’appliquer les modalités de versements des apprentis, étiquetées par le journal officiel n°31; toutes les entreprises étatiques doivent se soumettre à ces directives.

La première consigne a été invoquée dans l’article 3 du décret exécutif, qui démontre que le présalaire devient d’ordre croissant, après avoir abouti à une formation dépassant l’échéancier de six (6) mois; supervisé par l’institution d’accueil. En relevant, que cet index pré-salarial évolutif bénéficiera de l’adjonction du salaire national minimum garanti ( SNMG) [20.000 DA, ndlr] versé par le chef d’entreprise.

Cependant, ce virement s’effectue selon une matrice progressive, dépendant de deux variantes; à savoir le profil intellectuel de l’apprenti ainsi que sa période de suivi (volume horaire apuré, répertorié en semestre). À ce titre, l’employeur versera 30 % du salaire national minimum garanti (SNMG); au 2ᵉ semestre; 50 % du salaire national minimum garanti (SNMG) au 3ᵉ et 4ᵉ semestres; et pour finir, 60 % du salaire national minimum garanti (SNMG) au 5ᵉ semestre.

En outre, les entreprises ayant un effectif de plus de 20 employeurs sont soumises aux mêmes conditions, à un détail près. Ce dernier consiste à payer l’apprenti en tenant compte de la première variante semestrielle; estimée à 20 % du SNMG (Smic en Algérie).

Il est à rappeler, que lors du conseil des ministres qui s’était tenu le 3 mai 2020; il a été décidé de revaloriser le salaire national minimum garanti (SNMG) de 2000 dinars. Une décision qui prendra effet à partir du 1er juin 2020.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes