23.9 C
Alger
23.9 C
Alger
mercredi, 19 juin 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantAlgérie : le ministre de l'Éducation dévoile la raison de l'annulation de...

Algérie : le ministre de l’Éducation dévoile la raison de l’annulation de 5AP

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le ministre de l’Éducation nationale révèle la raison de l’annulation de l’examen de cinquième, 5AP. Il dévoile ainsi son lien avec l’échec des élèves en première année moyenne. Dzair Daily vous en dit plus, ce 9 juin 2022, dans les lignes ci-dessous. 

En effet, le ministre de l’Éducation nationale, Abdelhakim Belabed, s’est prononcé ce jeudi sur la suppression de l’examen de cinquième, 5AP (l’ex-sixième), à la fin du cycle primaire à partir de cette année scolaire 2021/2022 en Algérie. Le responsable s’est exprimé lors d’une conférence de presse en marge du lancement de l’examen du BEM. 

C’était lors d’un colloque national consacré à l’évaluation et à la mise en œuvre des opérations liées à la rentrée scolaire, en présence des directeurs de l’Éducation on, qu’il a été iciellement décidé d’annuler l’examen du certificat de fin d’études primaires. Et ce, à compter de l’année scolaire en cours. 

- Publicité -

Le département de Belabed met en place un système jugé très évolué et est très présent dans le monde, et l’Algérie se lance avec ce mode à partir de l’année prochaine. Il a estimé que cette nouvelle approche mettrait les élèves en confiance et les invitait à donner plus d’importance au savoir. De plus, ce système éducatif augmentera certainement leurs chances de réussite.

Éducation nationale : nouveau système éducatif 

Par ailleurs, le responsable de l’éducation nationale fait savoir que le niveau des élèves du primaire et du moyen a été évalué et il est en perpétuelle régression. D’ailleurs, la première année moyenne s’avère la plus difficile pour les élèves qui ont passé le cap du primaire. Ainsi, c’est l’année ou le taux de redoublement et d’échec est le plus haut . 

Effectivement, lorsque les élèves sont admis au cycle moyen avec une moyenne qui ne dépasse pas un cinq sur dix, ce qui explique un manque de connaissances et de compétences qu’ils n’ont pas encore acquises. Mais pas que !  Au collège tout change. Les élèves n’étant pas habitués à neuf matières. Et bien sûr neuf enseignants. Ce qui peut éventuellement les freiner. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -