Algérie : des ministères interdisent l’usage du français dans leurs départements

Algérie – Deux ministères en Algérie ont prohibé l’utilisation du français dans leurs départements et exigent l’usage exclusif de langue arabe. Dzair Daily rapporte pour vous les détails dans ce numéro du vendredi 22 octobre 2021.

En effet, la langue de Molière jouit d’une place prestigieuse dans notre société. Elle fait partie du paysage linguistique algérien. Néanmoins, ce butin de guerre est perçu par certains comme un signe d’aliénation culturelle. Ainsi des ministères en Algérie viennent d’interdire l’usage du français dans leurs secteurs. Les tutelles en question réclament l’utilisation de la langue arabe.  

Effectivement, certaines tutelles en Algérie ont exigé l’utilisation de la première langue dans leurs départements. Il est question notamment du ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels ainsi que celui de la Jeunesse et des Sports. Chose à laquelle elles ont procédé par le biais d’un communiqué rendu public sur les pages Facebook desdits ministères.

Ainsi le département de Mrabi Yacine a adressé une note aux cadres de la direction centrale et aux directeurs de la formation et de l’enseignement professionnels. Ainsi qu’aux directeurs généraux des entreprises de soutien et les directeurs des instituts de formation et d’enseignement professionnels. La note ministérielle a rappelé que l’Arabe est la langue nationale et officielle de l’État.

La date de l’application de l’instruction ministérielle

À travers le même document, la tutelle a ordonné son utilisation dans ses instituts. Ainsi que dans toutes les correspondances émises par ses services. Et ce, à compter du jeudi 21 octobre 2021. De sa part, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderrezak Sebkak a suivi la même démarche.

Le responsable a interdit l’usage de la langue française dans les correspondances administratives échangées au niveau national. L’instruction entre en vigueur à compter du 1 novembre 2021. Le département ministériel a indiqué qu’il attache une importance particulière à la stricte application de cette mesure. C’est ce qui ressort du même communiqué.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes