Algérie : le ministère du Commerce met en garde contre la hausse du prix du pain

Algérie – Le ministère du Commerce adresse un avertissement aux artisans boulangers qui ont décidé d’augmenter le prix du pain. On vous en dit plus à ce sujet dans cette édition du samedi 12 mars 2022. 

En effet, le mois de ramadan arrive bientôt et les citoyens se posent des questions quant au prix du pain, au vu de la flambée quasi-généralisée que connaît l’Algérie. Cette dernière a touché plusieurs produits alimentaires de large consommation. À ce propos, Ahmed Mokrani, Directeur de l’organisation des marchés et des activités commerciales au ministère du Commerce est revenu avec de nouvelles précisions.  

Dans le détail, le responsable avertit les boulangers contre la hausse des prix du pain sur le marché algérien. En rappelant que ce produit reste à ce jour subventionné par l’État. De ce fait, l’intervenant a mis en garde les commerçants quant à cette pratique. Qui les exposera, prévient-il, à des sanctions administratives strictes. Il s’agit en tout cas de ce que rapporte le quotidien arabophone El Bilad.   

Dans le même sillage, l’intervenant révèle que le gouvernement a dernièrement pris quelques mesures en faveur des boulangers. Celles-ci visent, selon lui, à assurer une marge bénéficiaire acceptable à ces artisans. Ainsi qu’à stabiliser le prix du pain. En tête de ces dispositions, figure la décision récemment annoncée par le Président de la République. Cette dernière est relative au nouveau régime fiscal de cette profession.

Algérie : vers une réduction des taxes sur les intrants 

Dans le même sillage, Ahmed Mokrani explique que les boulangers devraient être soumis à un impôt estimé à 5 % sur les bénéfices et non pas sur le chiffre d’affaires. En soulignant que cela a été étudié lors d’une réunion de coordination visant à prendre en charge les préoccupations de ces professionnels. À ce propos, le responsable affirme que leurs revendications sont au niveau du gouvernement. 

Ce dernier penche sur le dossier après de multiples réunions tenues au siège du ministère du Commerce. Cela avec la participation de représentants des boulangers. Au cours de ces rencontres, il a été convenu de réduire la facture d’électricité de ces professionnels. Par ailleurs, l’intervenant indique que l’État étudiera une réduction sur la taxe et sur la valeur et les droits de douane sur certains intrants dans les prochaines réunions.  

Ainsi, Ahmed Mokrani met en garde, rappelons-le, contre l’augmentation des prix du pain. D’après lui, les services de contrôle du ministère ont effectué 7.964 interventions dans ce contexte. À travers lesquelles 658 violations ont été enregistrées au cours des derniers jours.  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes