AccueilÉconomieVotre ArgentAlgérie : un milliard en dinars de faux billets saisi

Algérie : un milliard en dinars de faux billets saisi

Algérie – Les services de la Sûreté de la wilaya de Médéa ont réussi, ces dernières vingt-quatre heures, à déjouer une tentative de mise en circulation d’environ un milliard de centimes de dinars constitué de faux billets de banque. Nous vous en disons davantage sur ce sujet, ce 07 août 2021.  

Alors que le pays se retrouve sous le joug d’une nouvelle vague meurtrière engendrée par le variant Delta, un grand nombre de ses citoyens se mobilisent face à l’urgence. Ensemble, ils mettent tout en œuvre pour porter secours au corps médical et aux patients les plus démunis. Au même instant, il existe cette catégorie, ici-même en Algérie, qui préfère profiter d’une conjoncture délicate pour faire circuler une liasse de faux billets en dinars. 

Mais grâce au dévouement professionnel de l’ensemble des membres adhérents de la Sûreté nationale, qui travaillent d’arrache-pied, les tentatives illicites sont souvent sans succès. Et c’est le cas aujourd’hui. Les éléments de la police judiciaire (PJ), relevant de la SW de Médéa, ont en effet mis la main sur un réseau de faussaires. Il regroupe plusieurs faux monnayeurs qui activaient dans plus d’une ville d’Algérie. 

C’est du moins ce que relate La Patrie News. L’information est parue dans son édition du vendredi. L’arrestation des trafiquants a eu lieu sur la base de renseignements parvenus aux éléments de la brigade mobile dépendant de la PJ. Ils stipulaient que des coupures de 2.000 dinars contrefaits circulaient dans le marché au niveau de Médéa et des wilayas limitrophes. L’exploitation optimale de ces informations leur a ainsi permis d’élaborer un plan minutieux. 

Médéa : démantèlement d’un réseau national de trafic de fausse monnaie 

Les premières investigations se sont alors soldées par l’arrestation d’un membre de la bande. L’enquête judiciaire a conduit, en premier lieu, à l’appréhension de l’individu en question. Il a été pris en flagrant délit en possession d’une importante somme en billets de 2.000 DA. Ceux-ci s’avérèrent faux après leur examen par le laboratoire spécialisé. L’interpellé tentait de les écouler sur le marché. 

La poursuite des investigations a en outre permis de déterminer l’emplacement des autres complices. Après des recherches en coordination avec les autorités judiciaires des villes voisines, les policiers ont procédé à l’interpellation de six autres mis en cause. Trois d’entre eux sont originaires de Médéa. La police est, de ce fait, parvenue à saisir près d’un milliard de centimes en coupures de 2.000 DA contrefaits dans l’ancienne et la nouvelle version. 

La perquisition des lieux a notamment permis de récupérer le matériel nécessaire. Soit le rouleau de bande argentée. Celui que les faux monnayeurs utilisaient pour falsifier les billets de banque. En plus de deux véhicules qui leur servaient de déplacer la marchandise. Les procédures légales ont été établies à l’encontre des malfaiteurs. Ils ont été placés en détention préventive en attendant leur comparution devant la juridiction de jugement.  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes