Algérie : la mère de Numidia Lezoul fond en larmes en écoutant la chanson à sa fille

People – Cela fait plus de deux (02) mois que l’influenceuse la plus suivie en Algérie, Numidia Lezoul, se trouve en prison, et c’est une situation à laquelle se retrouvent confrontés ses proches, et plus particulièrement sa mère. Celle-ci n’est pas arrivée à se retenir et fond en larmes en écoutant la chanson de sa fille.

En effet, cela fait plus de deux (02) mois que l’interprète de « Mon bébé d’amour » et un bon nombre de personnages publics se retrouvent impliqués dans l’affaire Future Gate. De ce fait, certains membres de la famille de l’influenceuse la plus suivie en Algérie, Numidia Lezoul, se montrent attristés par cette situation, à l’image de sa mère.

Effectivement, l’affaire de l’agence fantôme qui a arnaqué plus de 74 étudiants a pris beaucoup d’ampleur en Algérie. Ces derniers souhaitaient poursuivre leurs études à l’étranger. À cet effet, à l’instar des autres personnes impliquées, Numidia Lezoul s’est vue confrontée à de lourdes accusations. Pour cause, sa participation à la campagne promotionnelle de cette pseudo entreprise. Cela par le biais de son compte Instagram.

Par ailleurs, la famille de l’accusée se montre très touchée et attristée par ces récents événements. C’est à travers une story Instagram que le frère de Numidia a tenu à partager leur chagrin. En fait, le jeune homme a filmé sa mère en train de pleurer. Et ce, en écoutant une chanson de sa fille. En légende, Idir a rédigé : « C’est dur de se sentir incapable devant sa mère en pleurs ».

Où en est l’affaire Future Gate ?

En effet, de nouveaux éléments au sujet de l’opération d’escroquerie de la société Futur Gate sont enfin dévoilés. Après une longue période d’attente, le procès de cette affaire a repris son cours. Dans le détail, les principaux accusés se seraient présentés, à nouveau, devant le juge d’instruction au tribunal de Dar El Beida à Alger. Ainsi, à la suite de cette séance, le juge chargé de cette affaire a exigé la recherche de nouvelles preuves.

Il convient de rappeler que les personnes poursuivies dans l’affaire Future Gate sont suspectées d’avoir participé à l’escroquerie de plus de 75 étudiants algériens. Ces derniers se sont donc dirigés vers ladite agence pour s’octroyer un visa d’études à l’étranger. C’est dans ce cadre que des commissions rogatoires ont été envoyées à l’Ukraine dans le cadre de cette affaire.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes