23.9 C
Alger
23.9 C
Alger
mercredi, 19 juin 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureFaits DiversAlgérie : une mère abat son fils d'une balle dans le torse...

Algérie : une mère abat son fils d’une balle dans le torse avec un fusil de chasse

Publié le

- Publicité -

Algérie – Dans un incident familial tragique, une mère assassine son fils à l’aide d’un fusil de chasse au milieu d’une dispute. Nous exposerons l’ensemble des détails relatifs à cette affaire dans cette nouvelle édition du dimanche 12 février 2023.

En effet, une mère a tué son fils aîné d’une balle dans le torse avec un fusil de chasse, au niveau de la wilaya de Khenchela, dans l’est de l’Algérie. Une tragédie qui a secoué fortement les habitants de cette ville. Il s’agit là de ce que rapporte Echorouk dans son numéro d’hier. Pour plus d’informations, nous vous invitons à lire l’intégralité de cet article. 

Dans le détail, une femme de près de soixante ans a été condamnée après avoir assassiné son fils de 23 ans avec un fusil de chasse. Et cela, lors d’une querelle entre lui et son jeune frère dans la cour de la maison. Au fait, cet incident familial remonte à la matinée du mercredi 2 mars dernier dans la commune de Kaïs, à la wilaya de Khenchela

- Publicité -

Effectivement, le corps sans vie de la victime a été retrouvé devant la porte du domicile familial dans des circonstances mystérieuses et encore inconnues à l’époque. Les voisins l’ont vite emmené à l’hôpital. C’est là où le jeune garçon rend son dernier souffle. Les autorités ont par ailleurs ouvert une enquête sur l’affaire pour mettre la main sur les responsables de ce meurtre. 

Meurtre à Khenchela : voici le verdict final de l’accusée

Après l’enquête préliminaire, la police a réussi à démasquer la personne coupable. Il s’agit donc de la génitrice du défunt. En effet, celle-ci a fait savoir que c’était bien elle qui avait causé « involontairement » la mort de sa progéniture. Selon les précisions de la susdite source, la mère a déclaré avoir accidentellement tiré une balle sur son fils aîné.

Et cela, lors de son intervention qui visait, dit-elle, à mettre fin à la bagarre entre les deux frères. Une année après, soit jeudi dernier, le Tribunal de Khenchela a annoncé son verdict dans cette affaire.

- Publicité -

« L’innocence ou la prison n’ont pas d’importance, puisque la personne la plus précieuse de ma vie est morte par ma faute », a-t-elle regretté durant l’audience. Après délibération, la mère a alors été reconnue coupable d’homicide involontaire. En plus d’une amende, elle a écopé de deux ans de prison, dont un an avec sursis.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -