L’Algérie menacée par un tsunami les prochaines années ?

Algérie – Une Organisation a mis en garde les différentes régions de la méditerranée contre l’arrivée d’un tsunami durant les prochaines années. Apprenez-en plus à ce sujet dans cette édition du 24 juin 2022.

En effet, l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) a publié un communiqué de mise en garde. Ce texte repris par The Guardian a indiqué qu’un tsunami pourrait frapper de grandes villes sur ou à proximité de la mer Méditerranée durant les prochaines années, l’Algérie serait-elle menacée par cette catastrophe naturelle ? Vous trouverez la réponse juste en bas.

Dans le détail, l’Unesco a indiqué qu’un fort tsunami devrait toucher de nombreuses villes de la Méditerranée. Il s’agit, entre autres, d’Alexandrie, Marseille et Istanbul. Avec près de 100 % de chance qu’une vague atteigne plus d’un mètre de hauteur. Et ce, durant les 3 prochaines décennies, toujours d’après la même source.

Au fait, ce risque de tsunami dans la côte méditerranéenne devrait s’accentuer à mesure que le niveau de la mer monte. Il sied de noter que tandis que certaines villes de l’Océan Pacifique et de l’Océan Indien, étaient déjà conscientes et préparées à ce genre de catastrophes naturelles; ce phénomène était sous-estimé dans d’autres régions. Notamment, en Méditerranée.

Unesco : menace de tsunami dans les prochaines années

En outre, l’Unesco a également ajouté dans le même communiqué que cinq (5) villes de la Méditerranée s’ajoutent aux quarante (40) villes et cités déjà prêtes pour les tsunamis. Cela, auprès de vingt-et-un (21) pays. Ces nouvelles venues seront sur ladite liste d’ici l’année 2023. Il s’agit de ce qu’a mentionné The Guardian dans ce même article.

En plus de Marseille, Istanbul et Alexandrie, viennent s’ajouter Cannes et Chipiona. Cette commune espagnole située dans la province de Cadix. D’autre part, l’Unesco a également appelé les différents pays méditerranéens à se préparer pour d’éventuels tsunamis. Sachant que le risque rôde sur ces régions pour les 30 prochaines années.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes